Les données personnelles sur Internet aiguisent les appétits

29/12/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

"Your apps are watching you" : autrement dit, vos applications vous surveillent. C'est le titre d'un article paru en décembre 2010 dans le Wall Street Journal. La rédaction du quotidien a mené une enquête et constaté que de nombreuses applications téléchargeables sur iPhone, Blackberry et Android contiennent des logiciels espions. Ainsi, le propriétaire d'un smartphone qui télécharge ces applications, télécharge également à son insu des logiciels qui transmettent à des entreprises des données personnelles : âge, sexe, voire dans certains cas la localisation de l'utilisateur.

Suite à cette enquête du Wall Street Journal, une action collective a été engagée auprès du tribunal fédéral de San José (Californie) par un groupe d'utilisateurs d'iPhone et iPad : la plainte vise Apple mais aussi les développeurs d'applications telles que TextPlus 4, laquelle permet d'envoyer gratuitement des SMS. Les plaignants dénoncent l'utilisation du "Unique Device ID", un identifiant qui est en quelque sorte la fiche d'identité de l'iPad ou de l'iPhone et qui comporte des données personnelles sur son utilisateur.

De son côté la Mobile Marketing Association (MMA), groupe de pression américain regroupant des annonceurs, des groupes de média, des régies publicitaires et des développeurs, s'engage à établir un code de bonne conduite. Reste à savoir s'il est vraiment possible de vérifier le respect de ces règles de bonne conduite, quand on sait qu'il existe plus de 300.000 applications pour iPhone disponibles sur la boutique d'Apple...

Et pourtant, dans ce contexte de vigilance par rapport au respect de la vie privée, les Internautes sont de plus en plus nombreux à communiquer de leur plein gré des données personnelles, y compris les plus confidentielles, à des start-up qui leur promettent en échange toutes sortes de récompenses : réductions, conseils, informations exclusives, points de fidélité...

Mint est l'une des ces jeunes pousses américaines qui rencontre un succès impressionnant, avec 4 millions d'utilisateurs aux Etats-Unis, si l'on en croit le site. Le principe ? En échange de leurs informations bancaires, Mint offre à ses utilisateurs des conseils sur la bonne tenue de leur budget. La banque American Express s'en est d'ailleurs inspirée en créant un site assez semblable : Getcurrency. Quant à Swipely, il offre des coupons de réduction à ses utilisateurs en échange de leurs relevés de cartes bancaires. Signalons encore Waze, dont l'application gratuite pour smartphones compte plus de 2 millions d'utilisateurs : ceux-ci transmettent en temps réel leurs conditions de circulation et signalent les radars qu'ils repèrent sur la route. Pour les récompenser, Waze leur offre des points pour des jeux sur Facebook. Encore plus fort : Waze envisage d'offrir à ses utilisateurs des réductions dans les commerces situés sur les routes qu'ils empruntent régulièrement. Tous ces sites sont nés aux Etats-Unis, la plupart dans la Silicon Valley.

Que faut-il en retenir ? D'une part, que les données personnelles des Internautes sont une mine d'or, convoitée par des entreprises dont l'imagination paraît sans limite. D'autre part, que la sensibilité des citoyens par rapport à la protection de ces données personnelles, est une préoccupation inégalement répartie : certains citoyens se montrent particulièrement vigilants, comme en témoigne la plainte déposée contre Apple. D'autres en revanche sont disposés à tout dévoiler de leur vie privée, dans l'espoir de gagner quelques bons de réduction - et ils semblent de plus en plus nombreux. Le succès planétaire de Facebook est une autre illustration de cette tendance à ne plus rien cacher de sa vie privée, de ses préférences, de ses habitudes, pour le plus grand plaisir des professionnels du marketing.

En écrivant "1984", son roman prophétique paru en 1948, George Orwell n'imaginait sans doute pas à quel point la réalité dépasserait un jour la fiction.

 

A lire également

Enquête 2015 sur les pratiques de veille et intelligence économique des entreprises bretonnes

Le 29/04/2015

Portée par CCI Innovation Bretagne et réalisée par l'ARIST Bretagne, en partenariat avec les CCI bretonnes, la Région Bretagne, BDI et la Direccte, cette enquête permet de recueillir et analyser les pratiques de veille et IE des entreprises de la région, de mesurer leurs réussites et difficultés, enfin d'enregistrer les principales évolutions.

La Région Bretagne ouvre les données sur ses marchés publics

Le 15/04/2015

Soutenue par la Région Bretagne, l'association Breizh SBA vient d'ouvrir le portail My Breizh Open Data - Marchés publics. Objectif : rendre la commande publique lisible et accessible à tous.

La CGPME et l'ANSSI publient un guide des bonnes pratiques de l'informatique

Le 15/04/2015

Douze règles pour sécuriser vos équipements numériques : c'est l'objet du guide publié conjointement par l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information et la Confédération générale des PME.