Distribution. Ecomiam.com une nouvelle façon de faire des affaires !

20/07/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

En cette période où les marges des GMS sont décriées, un nouveau concept de distribution en circuit court, spécialisé dans la viande surgelée vient de faire son apparition. Celui-ci imaginé par Daniel Sauvage, p-dg de Tily-Sabco, a pour ambition de rémunérer les producteurs décemment et durablement : pour cela il n'hésite pas à afficher la répartition des marges. Avec un prix de vente inférieur à 30% par rapport aux circuits traditionnels, les producteurs ne sont pas les seuls à bénéficier de cette initiative. Le principe : un camion frigorifique s'installe une demi-journée sur un parking en périphérie des villes, le client passe sa commande et réceptionne son colis. L'offre est volontairement courte mais de qualité, seulement trois produits vendus en gros conditionnements (12, 6 ou 4 kilos) au prix avoisinant les 25 euros le pack. A ce jour présent en Bretagne, Ecomiam prévoit de s'implanter dans 180 villes d'ici 2010.

 

Décryptage : La démarche globale entreprise par ecomiam.com a été pensée autour de la problématique de la crise économique. Ainsi cette initiative a su tirer profit de la conjoncture en s'adaptant aux nouvelles attentes des consommateurs en termes de naturalité, de prix justifiés, d'éthique animale et sociétale. Seul inconvénient le conditionnement, qui pourrait freiner l'achat des petits foyers, mais c'est sans compter sur le développement des achats groupés en famille ou entre amis.

Dans un secteur qui innove peu et où la consommation ne cesse de diminuer, cette forme avant-gardiste de vente pourrait redonner une dynamique au marché. Avec de tels prix le succès est garanti auprès des clients.

Sources

Conférence de presse Ecomiam.com du 2/07/2009

Auteur Anaïs Delourme, CCI Rennes

A lire également

Pertes et gaspillages alimentaires : point à date et enjeux

Le 12/12/2016

Selon une étude réalisée pour l’ADEME, les pertes et gaspillages alimentaires générés tout au long de la chaîne alimentaire, sont estimés à 10 millions de tonnes par an. Transformateurs et distributeurs s’engagent. Pistes de réflexion.

L'identité bretonne : entre le bio, le mélange des genres, le fun et décalé…

Le 06/12/2016

La Bretagne est particulièrement dynamique en matière d'innovation agroalimentaire et demeure une véritable vitrine internationale. En misant sur la naturalité, le terroir, les entreprises "made in Bretagne" répondent aux attentes évolutives et montrent le dynamisme du secteur en matière d’innovation et d’adaptation.

Waitrose packaging en déchets alimentaires

Des déchets alimentaires pour faire des packagings alimentaires : la boucle est bouclée !

Le 10/10/2016

En Grande Bretagne, l’enseigne de distribution Waitrose vient de lancer deux références de pâtes alimentaires dans des packagings réalisés à partir de déchets de production de ces mêmes pâtes.