L'ADEME valide 11 pistes de développement pour les véhicules de demain

02/07/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Juillet 2008 : l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie lance un Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) dans le cadre du Grenelle de l'Environnement.
Juin 2009 : 11 projets sont sélectionnés et 57 millions d'euros sont mis à disposition pour financer des projets démonstrateurs de 2009 à 2012.
Trois axes d'innovation privilégiés : la conception, les fonctionnalités et l'architecture des véhicules.
Un objectif : réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES).


 
Pourquoi ces projets interrogent l'avenir de l'industrie automobile française?

Parmi les 11 projets retenus par l'ADEME, la majorité n'est pas uniquement portée par les constructeurs.
En effet, l'électrification croissante de l'automobile et les contraintes de réduction des GES obligent à concevoir des véhicules différents, avec des solutions différentes. Les voies de réduction de poids, d'amélioration des performances énergétiques des véhicules ne mobilisent pas que les seuls constructeurs traditionnels de l'automobile mais stimulent la créativité et l'innovation dans l'ensemble de la filière.
Valéo, Michelin notamment prennent une place primordiale au sein du processus de création de valeur dans l'industrie automobile. Des jeux d'alliances se mettent en place pour proposer des solutions qui cohabitent : EDF, l'IFP (Institut Français du Pétrole), le CEA... sont mis à contribution et mobilisent leurs expertises.


Ancre retour

 
Downsizing et électrification des motorisations

L'hybridation des motorisations thermiques avec des solutions électriques est un des leviers de la réduction des émissions de GES. L'ADEME a ainsi retenu les projets HYDOLE, MYGHALE, avec deux objectifs :

  • rendre cette technologie abordable rapidement au plus grand nombre
  • et améliorer les performances des motorisations faiblement émettrices de GES, l'industrie automobile française bénéficiant d'une avance relative dans ce domaine.

Le projet HYDOLE piloté par PSA doit permettre d'améliorer les performances des technologies d'hybridation et démontrer la possibilité, les bénéfices de son implémentation dans les gammes de véhicules du segment moyen. L'objectif est d'assurer la mobilité quotidienne avec la motorisation électrique et de permettre une mobilité étendue (déplacements de loisirs, de weekend...) grâce à une motorisation à la fois thermique et électrique.

Le projet MYGHALE (illustration ci-dessous) ou Mild HYbrid GénérALisablE porte ainsi cette ambition jusque dans l'acronyme choisi pour le désigner.




Projet MYGHALE

Projet MYGHALE, piloté par Valéo
ADEME


Ancre retour

 
L'architecture de transmission simplifiée proposée par Michelin

L'intégration de nouveaux modes de motorisation  permet de revisiter l'architecture de véhicules plus adaptés pour répondre aux usages et besoins de la mobilité urbaine.

Le projet Forewheel porté par Heuliez, Michelin et Orange illustre les voies explorées pour concevoir une nouvelle architecture des véhicules: les moteurs sont intégrés au système de liaison au sol afin de gagner en compacité et en efficacité énergétique.

La Wheel développée par Michelin est aussi intégrée au projet développé conjointement avec Renault dans le cadre du projet VelRoue dont l'objectif est de commercialiser un Kangoo ZE (ZE pour Zero Emission).




Projet Forewheel

Projet Forewheel, piloté par Michelin - Heuliez
ADEME


Ancre retour

 
Réduire les besoins énergétiques du confort à bord des véhicules

L'ADEME contribue au financement de démonstrateurs du projet "Véhicule Electrique à Grande Autonomie / Système de Gestion Thermique Optimisé du Confort Habitacle et de la Chaîne de Traction". Ce projet implique Renault, Valéo, Saint-Gobain (à travers sa filiale Sekurit), Hutchinson et des laboratoires de l'Université de Strasbourg et de l'INSA Lyon.

L'objectif de ce projet est de diviser la puissance embarquée nécessaire pour le confort thermique, poste qui peut diminuer jusqu'à 50%, l'autonomie des véhicules électriques.




Projet VEGA/THOP

Projet VEGA/THOP, piloté par Valéo
ADEME


Ancre retour

 
Expérimenter les véhicules Plug-In Hybrid

Ce pourrait être le leitmotiv de ce fonds démonstrateur. L'ADEME finance ainsi des expérimentations en grandeur nature pour confronter les véhicules développés aux usages et besoins des particuliers, des entreprises et collectivités.

Par exemple, l'ADEME finance un projet d'expérimentation mené conjointement par EDF et Toyota dans l'agglomération strasbourgeoise. L'objet : tester à l'usage des véhicules hybrides rechargeables conçus par Toyota et mettre à l'épreuve un réseau de bornes de recharge géré par EDF.




Projet DHTR2

Projet DHTR2, piloté par Toyota et EDF
ADEME


Ancre retour

 
Des véhicules dédiés aux déplacements urbains

La conception de nouveaux types de véhicules a pour but de répondre aux exigences d'une mobilité décarbonée.

Le projet Quat-ode porté par Véléance est l'illustration de ces nouveaux concepts de véhicules destinés à la mobilité intra-urbaine

De la "voiture-sans-permis" au quadricycle léger électrique

La société AIXAM-Mega qui pilote le projet Velecta se positionne pour commercialiser des quadricycles légers électriques. Les microcars ne sont plus des véhicules pour les exclus de l'automobile mais sont présentés comme des solutions adaptées aux tendances et enjeux de la mobilité urbaine : petite taille, faible émission de CO²...

La Mega e-city est développé par Mega-Aixam l'un des spécialistes européens des quadricycles légers. Ce projet est mené en collaboration avec les laboratoires de l'INRETS (Institut National de REcherche sur les Transports et leur Sécurité) et ceux de l'Université de Grenoble, du CEA (Commissariat à l'Energie Atomique) qui se trouvent à proximité des usines du groupe Aixam-Mega.




Projet Velecta

Projet Velecta, piloté par Mega - AIXAM
ADEME


Ancre retour

 
Des bus nouvelle génération

Le projet ElLiSup piloté par Irisbus-Iveco (ex-Heuliez Bus) a pour ambition de concevoir une architecture de bus destinés aux transports en commun mieux adaptée aux exigences et contraintes de la mobilité urbaine : réduction de la congestion urbaine, réduction des émissions de GES, maintien de la mobilité des seniors... Le défi d'ElLISup est d'éprouver deux "types de démonstrateurs : un bus hybride équipé de batteries adaptées à la recharge en fin de ligne, un bus tout électrique de taille standard qui permettra d'atteindre un coût d'exploitation proche de celui du  diesel."
Le projet Watt est conduit par PVI. C'est une société francilienne qui développe des véhicules pour des usages spécifiques à partir des produits grande série de Renault Trucks : bus, camions de collecte des déchets...
Watt est un bus électrique conçu  pour se recharger à chaque station, les abribus faisant office de bornes de recharge ultrarapides. A la différence des tramways ou des trolleybus, les infrastructures nécessaires sont limitées. Ce qui rend la substitution aux bus actuels possibles.




Projet ElLiSup

Projet ElLiSup, piloté par Irisbus
ADEME


Ancre retour

 
Des véhicules utilitaires adaptés au monde urbain

Renault Trucks conduit le projet MELODYS avec pour objectif de tester des utilitaires aux motorisations downsizées et hybridées. L'ambition de la filiale du groupe suédois Volvo Trucks est de concevoir et de tester des véhicules de livraison de marchandises aux émissions de GES fortement limitées.

En effet, ce projet s'inscrit dans la perspective de centre-ville réservés à la circulation des seuls véhicules à très faibles émissions de CO² ou même de centre-ville exclusivement réservés à la circulation des véhicules zéro émissions.


Ancre retour

 
A surveiller

L'ensemble des acteurs de ce 1er Appel à Manifestation lancé par l'ADEME se positionne déjà pour compter parmi les lauréats du prochain AMI qui doit aboutir à l'automne prochain.


Ancre retour

A lire également

Dossier spéciale CES 2017

CES 2017 : Le Consumer Electronics Show devient-il le Car Electronics Show ?

Le 20/01/2017

Comme chaque année, Mobility Tech Green, acteur breton de l'autopartage B2B, vous propose un petit tour d’horizon des innovations dans le domaine de la mobilité présentées lors du CES (Consumer Electronics Show) qui s’est tenu à Las Vegas.

Quelles évolutions impactantes pour la mobilité de demain ?

Le 13/01/2017

A partir de l’étude prospective du ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique sur les technologies clés 2020, nous vous proposons d’aller dans le futur de la mobilité.

Bio méthane carburant : Avenir de la méthanisation ?

Le 06/01/2017

Les épisodes récents de pollution urbaine et de restriction de la circulation nous rappellent à quel point la question de la transition écologique du transport est une question d’anticipation du dérèglement climatique (lié au CO2) mais aussi de santé publique (lié aux autres polluants de la combustion des hydrocarbures).