Des équipementiers s’associent pour proposer une nouvelle offre

30/06/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Six équipementiers automobiles ont annoncé la création d'un consortium visant la conception et la fabrication de chaines de traction électriques complètes. L'objectif du partenariat annoncé est de proposer aux constructeurs des solutions industrielles adaptées aux véhicules décarbonés.

Les rôles des partenaires se répartissent ainsi :

  • Valeo : L'électronique de la chaîne de traction et la gestion thermique du véhicule,
  • Leroy Somer : Le moteur électrique,
  • Johnson Controls-Saft: Le système batterie,
  • GKN :La transmission,
  • Michelin : Le pneu à basse consommation d'énergie, la liaison au sol et les travaux sur la motorisation dans les roues,
  • Leoni :Le développement et la production de câbles et faisceaux automobiles.

Cette intégration de la chaine de traction automobile était jusqu'à présent maîtrisée par les seuls constructeurs automobiles, intégration centrée sur le moteur thermique et considérée au cœur du métier. L'émergence d'une filière véhicule 100 % électrique fait potentiellement apparaître une recomposition de la chaine de valeur de la construction automobile utilisant ses technologies. Passés de la position de sous-traitants à celle de co-concepteur avec des constructeurs donneurs d'ordres, les équipementiers franchissent une étape supplémentaire en proposant aux constructeurs une offre « produit » pour le véhicule électrique.

A lire également

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.

Les transports à la demande : la mobilité qui sauvera les villes ?

Le 15/09/2017

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.