De l’économie de l’abondance des ressources à l’économie de la rareté

Le 20 mai 2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Jusqu'à présent, les pays occidentaux ont connu une croissance importante de leur revenu sans véritablement trouver de freins liés à l'accès aux ressources naturelles. L'accélération de l'économie mondiale essentiellement lié à la croissance des pays émergents change nous fait entrer dans une ère de rareté et de cherté des ressources naturelles.

La flambée des cours constaté en 2008 n'a pas concerné que le prix du pétrole mais la quasi-totalité des ressources de base à toute l'économie manufacturière : pétrole, gaz, fer, cuivre, nickel mais aussi également celui des céréales ...

L'impact de l'augmentation du coût des ressources naturelles pose de nouveaux défis aux entreprises et modifie leurs conditions de compétitivité. L'augmentation des coûts de fabrication des produits liés à cette hausse ne pourra pas se répercuter systématiquement sur les clients. Le coût d'usage en matière première des biens devient également un critère d'achat pour les clients.
Les entreprises qui sauront anticiper les « éco solutions » limitant le recours aux ressources naturelles tout en maintenant la valeur d'usage pour leur client auront un avantage concurrentiel certain. Nouvelle contrainte financière pour les entreprises, cette évolution crée surtout de nouvelles opportunités de développements à saisir rapidement.

A lire également

Zéro déchet

Penser "zéro déchet", une véritable stratégie de développement pour l'entreprise

Le 21/01/2013

Sur fond de réglementation, de recherche de compétitivité et de raréfaction des matières premières, toute entreprise a intérêt à développer une démarche de prévention, de recyclage et de réemploi de ses déchets. Le "zéro déchet" est à l'ordre du jour.

Stratégies gagnantes des PME face au renchérissement des matières premières

Le 01/10/2012

Croissance économique et épuisement des ressources augmentent le coût des matières premières. Les PME ont plusieurs façons de réagir : intégrer l’utilisation de matières renouvelables, recourir à l’écologie industrielle en synergie avec les entreprises voisines, opter pour l’éco-conception ou l'économie de fonctionnalité.

Thierry Varlet, Breizpack

L’emballage face à la hausse du coût des matières premières : 3 questions à Thierry VARLET du réseau BREIZPACK

Le 13/09/2012

La filière emballage apporte de nombreuses solutions pour le traitement de ses produits en fin de vie (biodégradabilité, recyclage,…). En revanche, la hausse du prix des matières premières ne semble pas déclencher pour l’instant un recours significatif aux matières biosourcées. Thierry Varlet, Chef de projet BREIZPACK nous apporte son décryptage. [...]