IAA. Delpierre se préoccupe de ses consommateurs seniors

13/05/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Certes les seniors sont surconsommateurs de harengs fumés (un tiers des plus de 50 ans en achètent). Néanmoins Delpierre souhaite rassurer une clientèle qui est attentive à certains ingrédients. Voilà pourquoi la marque réduit les teneurs en sel de ses références et communique sur la présence naturelle d'acides gras omega 3.

 

Décryptage : Force est de constater que les innovations explicitement adressées aux seniors restent lettre morte en France. Delpierre emploie des moyens marketing détournés pour apporter une réponse santé aux plus de 50 ans, sans décevoir l'appréciation organoleptique. Et éviter ainsi leur fuite vers d'autres produits de la mer de type de traiteur voire des charcuteries qui ont ces dernières années développé des produits à teneur réduite en sel et contenant des omega 3.

Sources

"Le hareng veut rassurer les seniors", Linéaires, mai 2009.

Auteur Nadège Clapham, CCI Rennes

A lire également

Crème glacée et diététique ne sont plus antinomiques… La gourmandise sans culpabilité.

Le 27/03/2017

En Europe la décision est prise quant à l'étiquetage nutritionnel mais elle ne fait pas l'unanimité… Chez Halo Top pas de code couleur mais un nombre, occupant une place majeure sur le pack : celui de la valeur énergétique. Pas de complexes pour cette marque de crèmes glacées qui annonce fièrement, en front-pack, le nombre de calories par pot.

Snacking sain : et si la solution passait par des offres personnalisées ?

Le 23/03/2017

Le snacking continue de performer et les préoccupations santé constituent un réel moteur d'innovation sur le segment. Alors que le sujet de la nutrition personnalisée apparait comme une solution prometteuse pour résoudre la difficile équation de la gestion du poids et autres paramètres de santé, l'offre snacking pourrait bien s'en inspirer….

Free-from : ces marques alimentaires qui prônent le "non".

Le 21/02/2017

Portés par les attentes de santé et de naturalité, les produits "sans" continuent de remporter les faveurs des consommateurs. Et les marques se positionnent de manière de plus en plus affirmée sur le segment, revendiquant un "Non" assumé. Illustration par deux exemples : les biscuits apéritifs "Say Yes to No" et les eaux aromatisées "No&More".