IAA. Delpierre se préoccupe de ses consommateurs seniors

13/05/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Certes les seniors sont surconsommateurs de harengs fumés (un tiers des plus de 50 ans en achètent). Néanmoins Delpierre souhaite rassurer une clientèle qui est attentive à certains ingrédients. Voilà pourquoi la marque réduit les teneurs en sel de ses références et communique sur la présence naturelle d'acides gras omega 3.

 

Décryptage : Force est de constater que les innovations explicitement adressées aux seniors restent lettre morte en France. Delpierre emploie des moyens marketing détournés pour apporter une réponse santé aux plus de 50 ans, sans décevoir l'appréciation organoleptique. Et éviter ainsi leur fuite vers d'autres produits de la mer de type de traiteur voire des charcuteries qui ont ces dernières années développé des produits à teneur réduite en sel et contenant des omega 3.

Sources

"Le hareng veut rassurer les seniors", Linéaires, mai 2009.

Auteur Nadège Clapham, CCI Rennes

A lire également

Un café aux actifs minceur

Le 12/09/2017

Porté par les préoccupations santé, le marché des compléments alimentaires affiche une forme au top ! La phytothérapie prend,aujourd'hui, une place prépondérante, notamment sur le secteur de la minceur. Fitalety, une start-up bretonne profite de cet engouement pour lancer une capsule de café aux actifs minceur.

Lipides contre glucides : l'offre de produits dédiés au régime cétogène s'étoffe.

Le 04/09/2017

Depuis plusieurs années, le discours diététique sur les lipides a beaucoup évolué et la diabolisation des graisses n'est plus de mise. Les nouveaux ANC de 2010 ont d'ailleurs marqué un tournant. Et si le régime low carb – high fat type diète cétogène devenait le nouveau "régime Dukan" ou " Weight Watchers" en terme de succès commercial ?

Habitudes alimentaires des Français : les principaux enseignements de l’étude INCA3.

Le 22/08/2017

L’Anses a publié en juillet les résultats de sa troisième étude sur les consommations et habitudes alimentaires de la population française, INCA 3. Trop de sel, pas assez de fibres, sédentarité, comportements à risque : de nouveaux enjeux en matière de sécurité sanitaire et de nutrition sont mis en lumière...