Distribution. Les hard-discounters foncent sur le bio

27/04/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Dans un contexte difficile, le bio demeure un ilôt de croissance sur lequel les hard-dicounters ont décidé de s'amarrer. Après les MDD en GMS c'est au tour de Netto, Aldi et consort de lancer leurs propres marques estampillées du logo AB. Des gammes déjà larges de 20 à 50 références, beaucoup de rayons couverts et des prix compétitifs : autant d'arguments qui devraient attirer de nouveaux acheteurs du bio.

 

Décryptage : Leader Price semble l'enseigne la plus avancée en matière de bio, avec déjà plus de 50 références et des produits avec un packaging et un marketing mix attractifs. Il faut dire que qu'elle s'apparente plus à un vendeur de MDD qu'à un hard discounter "pur et dur". Le déploiement du bio sur ce circuit devrait non seulement doper sa fréquentation mais aussi élargir le cercle des acheteurs grâce à un positionnement prix plus bas que dans les hypers et supers.

Sources

"Le hard se met au vert", Linéaires, avril 2009

Auteur Nadège Clapham, CCI Rennes

A lire également

Chiffres clefs 2016 de la consommation de produits biologiques en France

Le 22/03/2017

L’Agence BIO avec l'appui du CSA vient de publier son baromètre 2017 de consommation et de perception des produits biologiques en France. Principaux enseignements...

Le flexitarisme, un nouveau positionnement marketing ?

Le 06/03/2017

On assiste au développement de certaines craintes quant à l'impact sur la santé d'une consommation excessive de viande. Dans un même temps, les préoccupations éthiques, environnementales et budgétaires sont grandissantes. Place au flexitarisme qui s'affirme même dans le nom des produits, avec des accents tantôt fun, tantôt gourmands.

Pertes et gaspillages alimentaires : point à date et enjeux

Le 12/12/2016

Selon une étude réalisée pour l’ADEME, les pertes et gaspillages alimentaires générés tout au long de la chaîne alimentaire, sont estimés à 10 millions de tonnes par an. Transformateurs et distributeurs s’engagent. Pistes de réflexion.