SORA COMPOSITES conforte sa stratégie sur le véhicule tout composite

30/03/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le groupe mayennais SORA COMPOSITES est un spécialiste des matériaux composites et fibres carbones pour l’automobile. L’entreprise réalise des carrosseries de véhicules haut de gamme pour Aston Martin, Lotus ou Tesla, mais fabrique également des pièces plastiques peintes pour des constructeurs automobiles généralistes (coffre arrière de la Renault Laguna, aile avant de la Peugeot 807 par exemple).

Partenaire du programme de recherche multisectoriel DEFI Composites qui regroupe 46 partenaires et 137 M€ de budget sur 4 ans (Airbus, Alstom, Latécoère…), SORA COMPOSITES a pour objectif de développer, en collaboration avec le CEMCAT (Centre d’Etudes sur les Matériaux Composites Avancés pour les Transports), une conception innovante et « low cost » de châssis entièrement à base de fibre de carbone. L’objectif est de conjuguer une économie de masse de 50% et la possibilité de la produire à bas coût.

En rachetant début 2009 l’écurie sportive Pescarolo Sport puis récemment le site de Theilley (Loir-et-Cher) de Ranger France en redressement judiciaire depuis 8 mois, SORA COMPOSITES renforce concrètement ses capacités de développement qui lui permettront de faire avancer ses projets de véhicule tout composite.
Basée au sein du technoparc des 24 heures du Man, Pescarolo Sport conçoit et fabrique des modèles de voitures de sport à base notamment d’un châssis carbone de conception interne et travaille sur la réalisation d’un véhicule école à coque carbone à prix raisonnable. Ranger France, ancien site de Matra de 350 personnes, dispose de compétences pour les pièces en compression thermodurcissable qu’il manquait à SORA COMPOSITES.

Fort de ces reprises, pour Jean PY, le PDG de SORA COMPOSITES, le groupe « dispose désormais d’un panel unique de technologies composites appliquées à l’automobile » permettant au groupe de conforter son avance dans les projets de châssis et coques automobile intégralement en composite. Le groupe vise d’augmenter son chiffre d’affaire de plus de 60% d’ici 2012 sur ce marché.

A lire également

L'électrique gagnerait haut la main l'analyse en cycle de vie face au thermique

Le 14/11/2017

Les prises de positions dans plusieurs régions du monde contre le thermique et pour l'électrique ravivent les interrogations sur la pertinence d'un choix électrique et notamment sur la réalité de son avantage environnemental. La revue des études de cycle de vie réalisées par un universitaire belge apporte un éclairage à considérer.

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.