Distribution. Les magasins drive séduisent les actifs pressés

26/03/2009 (modifié le 26 mars 2009)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

D'ici fin 2009, la France devrait compter plus de soixante-dix magasins alimentaires drive, ce concept commence tout juste à se déployer sur le territoire alors qu'il existe depuis neuf ans. Les principaux acteurs sont Leclerc et Auchan, mais la grande partie des distributeurs ne souhaite pas voir se développer ce service qui risque de cannibaliser les ventes en GMS.

Pourtant ce type de magasin moderne et novateur séduit de plus en plus de consommateurs en particulier les « jeunes CSP + pressés » qui souhaitent optimiser au maximum leurs temps et avoir une souplesse d'achat. Les clients peuvent commander soit par Internet soit à partir d'une borne installée sur le parking du drive avec la promesse d'être livrés en moins de cinq minutes. Ce service offre une alternative aux hypermarchés nous qui poussent à la consommation. Bien qu'il ait été constaté que le panier moyen des commandes est supérieur au panier moyen enregistré en hypermarché, certaines enseignes comme Carrefour, Cora ou Casino ne s'engouffrent pas dans la brèche.

 

Décryptage : Alors que les ventes par Internet explosent, le drive est une véritable alternative à la crise que subissent les hypermarchés. C'est une solution adaptée pour les personnes qui souhaitent passer moins de temps en GMS et maîtriser leurs budgets. D'autant plus que les drives ont des coûts d'exploitation inférieurs aux magasins traditionnels puisque certaines dépenses liées à la propreté du magasin au montage des gondoles et aux lignes de caisses deviennent inutiles. Cependant ce mode d'achat remet en cause la chaîne de la valeur : dans ce cas comment justifier les coûts marketing, et les coûts de mise en rayon ?

Avec la crise économique, les Français passent plus de temps sur Internet et sont à la recherche de solutions leur permettant de mieux gérer leur budget. Ce concept offre des réponses à ces nouveaux besoins, assurant ainsi de belles perspectives de croissance pour les enseignes qui se seront lancées dans ce mode de distribution alternatif.

Sources

"Les magasins drive prennent leur essor", LSA, 19 mars 2009

Auteur Anaïs Delourme, CCI Rennes

A lire également

Marché du sushi : la GMS se différencie par une offre version DIY.

Le 18/12/2017

La France est devenue le plus gros consommateur de sushis en Europe… Depuis quelques années, ce mets japonais a pris son envol. Et l'offre ne se résume plus aux chaines de restaurants. La GMS a su se positionner avec des corners dédiés tandis que les industriels proposent des solutions pour réaliser ses propres sushis de façon simple et esthétique.

TeaBrewer : une expérience de thé gastronomique avec la praticité d’un sachet de thé

Le 12/12/2017

Les innovations issues de l’expérience utilisateur, offrant une réponse à une problématique de consommation sont souvent l’objet de projets d’innovation réussis... Inspiré du CoffeeBrewer, Ulrik Skovgaard Rasmussen a donné naissance au TeaBrewer, offrant une réponse à la consommation d’un thé de qualité en toutes circonstances !


[...]

Yaourt " fin de repas" : vers une fin de règne ?

Le 20/11/2017

Produits de grande consommation, les produits laitiers présentent des atouts nutritionnels indiscutables. Afin de faire face à un marché en souffrance, les produits laitiers sortent de leur carcan "fin de repas" et les industriels innovent sur le segment snacking sain, répondant ainsi à l'attente de consommateurs en terme de nomadisme.