Distribution. Les magasins drive séduisent les actifs pressés

26/03/2009 (modifié le 26 mars 2009)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

D'ici fin 2009, la France devrait compter plus de soixante-dix magasins alimentaires drive, ce concept commence tout juste à se déployer sur le territoire alors qu'il existe depuis neuf ans. Les principaux acteurs sont Leclerc et Auchan, mais la grande partie des distributeurs ne souhaite pas voir se développer ce service qui risque de cannibaliser les ventes en GMS.

Pourtant ce type de magasin moderne et novateur séduit de plus en plus de consommateurs en particulier les « jeunes CSP + pressés » qui souhaitent optimiser au maximum leurs temps et avoir une souplesse d'achat. Les clients peuvent commander soit par Internet soit à partir d'une borne installée sur le parking du drive avec la promesse d'être livrés en moins de cinq minutes. Ce service offre une alternative aux hypermarchés nous qui poussent à la consommation. Bien qu'il ait été constaté que le panier moyen des commandes est supérieur au panier moyen enregistré en hypermarché, certaines enseignes comme Carrefour, Cora ou Casino ne s'engouffrent pas dans la brèche.

 

Décryptage : Alors que les ventes par Internet explosent, le drive est une véritable alternative à la crise que subissent les hypermarchés. C'est une solution adaptée pour les personnes qui souhaitent passer moins de temps en GMS et maîtriser leurs budgets. D'autant plus que les drives ont des coûts d'exploitation inférieurs aux magasins traditionnels puisque certaines dépenses liées à la propreté du magasin au montage des gondoles et aux lignes de caisses deviennent inutiles. Cependant ce mode d'achat remet en cause la chaîne de la valeur : dans ce cas comment justifier les coûts marketing, et les coûts de mise en rayon ?

Avec la crise économique, les Français passent plus de temps sur Internet et sont à la recherche de solutions leur permettant de mieux gérer leur budget. Ce concept offre des réponses à ces nouveaux besoins, assurant ainsi de belles perspectives de croissance pour les enseignes qui se seront lancées dans ce mode de distribution alternatif.

Sources

"Les magasins drive prennent leur essor", LSA, 19 mars 2009

Auteur Anaïs Delourme, CCI Rennes

A lire également

Royaume-Uni : les salades-traiteur prennent de nouveaux airs.

Le 19/12/2016

Pratiques, saines et savoureuses, les salades traiteur continuent de driver l'univers du libre-service. Nombre de marques surfent sur la tendance et l'offre s'enrichit au fil des innovations. Salades en bocal verre pour mettre les ingrédients en valeur ou salades servies sur pain plat, les industriels ne sont pas à court d'idées Outre-Manche…

Comment permettre au consommateur d'accéder rapidement à l'information guidant son achat ? Par un visuel simple et efficace…

Le 17/11/2016

L'heure est à la transparence et aux messages clairs… En réponse à ces attentes, les marques s'emparent de chiffres, de curseurs ou d'échelles d'intensité pour un codage simple et rapidement compréhensible. Un vrai challenge vu le peu de temps qu'accorde le shopper au choix des produits en linéaire.

L'innovore : de l'innovation en boîte avec la première box pour les professionnels de la restauration

Le 12/10/2016

Largement répandu au grand public, le phénomène des box débarque dans l'univers B2B. A l'origine, Médiapolitain, une agence de communication parisienne dédiée au food service et à la consommation hors domicile, a dévoilé le 26 septembre dernier à la Cigale, le lancement de L'innovore, une box réservée aux professionnels.