Distribution. Les magasins drive séduisent les actifs pressés

26/03/2009 (modifié le 26 mars 2009)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

D'ici fin 2009, la France devrait compter plus de soixante-dix magasins alimentaires drive, ce concept commence tout juste à se déployer sur le territoire alors qu'il existe depuis neuf ans. Les principaux acteurs sont Leclerc et Auchan, mais la grande partie des distributeurs ne souhaite pas voir se développer ce service qui risque de cannibaliser les ventes en GMS.

Pourtant ce type de magasin moderne et novateur séduit de plus en plus de consommateurs en particulier les « jeunes CSP + pressés » qui souhaitent optimiser au maximum leurs temps et avoir une souplesse d'achat. Les clients peuvent commander soit par Internet soit à partir d'une borne installée sur le parking du drive avec la promesse d'être livrés en moins de cinq minutes. Ce service offre une alternative aux hypermarchés nous qui poussent à la consommation. Bien qu'il ait été constaté que le panier moyen des commandes est supérieur au panier moyen enregistré en hypermarché, certaines enseignes comme Carrefour, Cora ou Casino ne s'engouffrent pas dans la brèche.

 

Décryptage : Alors que les ventes par Internet explosent, le drive est une véritable alternative à la crise que subissent les hypermarchés. C'est une solution adaptée pour les personnes qui souhaitent passer moins de temps en GMS et maîtriser leurs budgets. D'autant plus que les drives ont des coûts d'exploitation inférieurs aux magasins traditionnels puisque certaines dépenses liées à la propreté du magasin au montage des gondoles et aux lignes de caisses deviennent inutiles. Cependant ce mode d'achat remet en cause la chaîne de la valeur : dans ce cas comment justifier les coûts marketing, et les coûts de mise en rayon ?

Avec la crise économique, les Français passent plus de temps sur Internet et sont à la recherche de solutions leur permettant de mieux gérer leur budget. Ce concept offre des réponses à ces nouveaux besoins, assurant ainsi de belles perspectives de croissance pour les enseignes qui se seront lancées dans ce mode de distribution alternatif.

Sources

"Les magasins drive prennent leur essor", LSA, 19 mars 2009

Auteur Anaïs Delourme, CCI Rennes

A lire également

Les ovoproduits arrivent en GMS...

Le 23/03/2018

Sur les tendance praticité, fait-maison et économie, l'entreprise Le Gaulois répond présent ! Les ovoproduits, très utilisés en restauration collective, notamment dans le secteur santé et médico-social, se positionnent sur la GMS, mais pas forcément avec les mêmes attributs... Décryptage.

Le Batch cooking : le consommateur reprend la main sur le contenu de son assiette et la gestion de son temps !

Le 20/03/2018

Alléger son quotidien sans dégrader le contenu de son assiette, voilà une promesse qui fait rêver ! Le Batch Cooking prend son envol ! C’est également sur cette mouvance qu’explosent les kits repas livrés permettant au consommateur de manger chaque jour des plats "maison" en un clin d’œil… Industriels, comment vous emparer de cette tendance ? [...]

Le saumon fumé : des innovations guidées par le plaisir et l'usage.

Le 05/02/2018

Sur le marché du saumon fumé, les innovations dédiées aux fêtes de fin d'année ont ouvert la voie à de nouveaux usages et de nouvelles façons de consommer le produit. Si le principal relai de croissance reste la naturalité, les rayons ont vu se développer des propositions innovantes par le mode de découpe, l'usage ou le moment de consommation…