Concepts et promotions anti-crise pour la pause déjeuner

17/03/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

A Paris, la nouvelle enseigne Goütu a fait le pari de lancer un concept 100% low cost avec des sandwichs à 1, 2 et 3€, des soupes à 3€ et des desserts de 1 à 3 €.

 

Sans aller aussi loin, de nombreuses promotions font leur apparition dans la restauration :

- Outre-Atlantique, le restaurant londonien a proposé durant tout le mois de février à ses clients de « payer ce qu'ils voulaient ». Seules les boissons étaient facturées, les plats quant à eux valaient ce que le client voulait bien y consacrer. La formule a eu un véritable succès (2200 couverts hebdomadaires au lieu des 1100 habituels), Little Bay a refusé des clients par centaine et en moyenne, les clients ont payé autant, voire légèrement plus, qu'en temps normal.

 

- Le restaurant nantais « L'Etage » a choisi, quant à lui, de proposer tous les mardi midi une formule « anti-crise » à 3,50 € (plat + dessert) et a adapté pour ce menu le prix des boissons (2€ le verre de vin, 1€ le café).

 

- Et pour ne pas manquer les bons plans dans la Capitale, l'agence de conseil en réseaux de proximité Proxy'Top a mis en ligne un nouveau site internet « Et Toque à la Crise.com » qui recense toutes les offres promotionnelles des restaurateurs adhérents (www.ettoquealacrise.com )

 

Décryptage : Les Français préfèrent réduire leur budget pour le repas de midi, qui tend à devenir purement fonctionnel, "de nécessité". La baisse de fréquentation des établissements de restauration, même si elle est moins sensible en restauration rapide, impose aux entrepreneurs une grande réactivité. Des opportunités se font jour pour ceux qui créent des concepts low-cost, où l'argument prix est le critère décisionnel et motivant pour les consommateurs. Quant aux promotions, elle sont certes salvatrices sur le court terme mais qu'en est-il à plus longue échéance ? Une fois la crise passée, comment revenir aux tarifs "classiques" ? La baisse annoncée de la TVA à 5,5 % devraient aider les professionnels à réajuster leurs prix dans les mois qui viennent.

Sources

"Goütu, la version low-cost du sandwich" Néorestauration Mars 2009 -

"Goütu, le sandwich à 1€" L'Hôtellerie Restauration 22 janvier 2009 -

"Au restaurant du Little Bay, le client paie ce qu'il veut" Le Monde 5 mars 2009 -

"Et Toque à la crise ! Des promos en veux-tu en voilà!" Resto Pros Mars 2009 -

"Le concept de crise qui pousse le goût" BRA Mars 2009 -

"Un menu à 3,50 € les sort de la crise" Commerce Magazine Mars 2009.

Auteur AdminTv

A lire également

La tendance "Hygge" version restauration collective

Le 04/04/2018

Lors de la 6ème édition de Cantina, convention de la restauration collective, la société IBOOZT est intervenue sur le mouvement Hygge, qui permettrait de concilier la qualité de l’alimentation avec le bien-être personnel et l'efficacité professionnelle. Au Danemark, la restauration collective est passée à ce modèle...

Le kasha surfe sur la tendance sans gluten, en restauration et bientôt en GMS.

Le 30/03/2018

La tendance est à la découverte de nouveaux ingrédients qui s'immisceraient dans nos plats traditionnels pour y apporter une touche "healthy". Le sarrasin peut par exemple se prévaloir de nombreux bienfaits santé. Place aujourd'hui au kasha qui inspire à la fois des nouveaux concepts de crêperies mais également l'innovation industrielle.

La restauration, initiatrice des tendances en GMS. Quid de l'offre végétale ?

Le 14/02/2018

La restauration impulserait-elle les tendances à venir ? Et bien oui !
L'offre en GMS se flexitarise de plus en plus, à en voir toutes les innovations végétales.
Tendance loin d’être nouvelle, puisque nos grands chefs l'avaient prédite depuis longtemps...