Les capteurs au service du maintien à domicile

10/03/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Les réseaux de capteurs font partie des technologies en phase d'émergence qui favoriseront le maintien à domicile des personnes âgées ou dépendantes. Ils sont à l'origine d'applications probantes dans le domaine des services à la personne (téléphone avec fonctions NFC ou GPS, étiquettes RFID, codes à barres etc.). C'est un domaine où la recherche est particulièrement active, avec notamment en Bretagne l'initiative PucesCom, qui a pour but de promouvoir des recherches pluridisciplinaires et de favoriser la coopération entre acteurs universitaires et industriels sur cette thématique.

Parmi les applications dans le maintien à domicile, on peut citer le suivi de la personne âgée dans ses activités - toilette, alimentation, repos... - et dans ses déplacements à l'intérieur ou à l'extérieur du logement. Pour ce type d'usage, certains capteurs se déclenchent automatiquement dans une situation donnée ou bien sont activés par la personne âgée en cas d'urgence - par exemple en cas de chute. Intégrés dans un déambulateur, des capteurs de présence et des poignées intelligentes sensibles à la pression de la main permettent d'améliorer l'équilibre de la personne à mobilité réduite. D'autres types de capteurs ont un rôle préventif : ainsi le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment expérimente à Sophia-Antipolis dans son laboratoire Gerhome, l'intégration de capteurs dans les équipements de la maison (fauteuil, robinet, plaque électrique, placard...) afin d'enregistrer les anomalies de comportement de la personne par rapport à une utilisation habituelle. Le suivi à distance de facteurs physiologiques - poids, pouls, pression artérielle... - peut aussi être assuré grâce à des capteurs. En matière médicale, des capteurs sont en mesure de rappeler à la personne âgée à quel moment prendre son médicament. Il existe également les dispositifs qui gèrent les fonctions d'éclairage, chauffage et ouverture des portes, fenêtres ou volets selon des paramètres tels que la lumière ou la température intérieure ou extérieure.

Signalons que le Japon est particulièrement actif sur ce sujet, en raison notamment d'une pyramide des âges qui ne laisse guère de choix à ce pays et qui favorise le dynamisme de la recherche et aussi l'acceptabilité de nouveaux systèmes. Deux rapports ont été publiés par l'ADIT à ce sujet :

www.bulletins-electroniques.com/actualites/57966.htm

www.bulletins-electroniques.com/rapports/smm08_042.htm

Ces deux études présentent un panorama des travaux universitaires en cours au Japon sur les réseaux de capteurs, et citent aussi quelques exemples industriels intéressants. Ainsi l'entreprise AR's qui développe un module Zigbee miniature (15mm x 15mm) qui pourrait être au cœur des réseaux de capteurs de demain.

Mais au-delà du travail sur les performances des capteurs et des réseaux associés, il reste à imaginer de nouvelles solutions qui croisent et exploitent au mieux les données remontées via ces réseaux.

En France le 7ème colloque Capteurs 2009 se tiendra à Bourges les 18 et 19 mars, avec une série de conférences et d'échanges autour de la thématique "Capteur et Habitat" :

www.colloque-capteurs.org/

A lire également

Wearable technologies : applications en santé

Wearable technology : Une tendance, et de plus en plus d'applications en santé

Le 30/09/2013

Alors que les annonces de mise sur le marché de montres connectées battent leur plein sur le secteur high-tech, c'est en réalité un nouveau segment de marché qui fait son apparition : les "wearable technology", ou encore la "technologie portée sur soi". Un marché qui devrait peser plus de 10 milliards de dollars en 2016.

Bilan projets TecSan de l'ANR

Technologies pour la Santé et l’Autonomie : Bilan des projets TecSan 2009-2013

Le 30/08/2013

Le programme TecSAN soutient depuis 2009 des projets de recherche collaborative sur des technologies pour l'autonomie ou la santé. Le bilan des projets menés permet de percevoir les défis et les progrès technologiques réalisés dans ces domaines.

Quand le corps communique avec un smartphone

Le 29/08/2013

Motorola collabore avec plusieurs start-ups américaines sur des solutions d’authentification qui pourraient demain remplacer les mots de passe. Ces dispositifs innovants offrent également des perspectives dans la m-santé.