Consommation. Les seniors attachés à la pratique culinaire

15/01/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Selon une étude du Crédoc, l'engouement des Français aux plaisirs de la table est de plus en plus fort, pour preuve les cours de cuisine se sont démocratisés et sont très recherchés. La part de la population pour laquelle cette dimension est la plus forte sont les retraités, qui ont du temps disponible et un pouvoir d'achat suffisamment élevé pour se consacrer à cette activité.

De leurs points de vue, la préparation des repas n'est pas une corvée mais elle est devenue synonyme de loisir et de valorisation de la personne à travers son savoir-faire. Cependant l'effet est inverse pour les individus vivant seuls, la solitude entraine une perte d'intérêt pour les repas qui n'ont plus la vertu d'être une activité sociale : 50 % d'entre eux souhaitent passer le moins de temps possible en cuisine.

Les seniors sont très attachés aux transmissions des connaissances culinaires aux jeunes générations et regrettent le manque d'intérêt de ceux-ci. Ils sont nombreux (67%) à souhaiter un retour aux fondamentaux avec l'apprentissage à l'école de la cuisine.

Décryptage :

Avec la cacophonie alimentaire actuelle, le home-made est un moyen de rassurer les consommateurs sur ce qu'ils mangent. Cette pratique s'inscrit dans la demande de naturalité des produits consommés. Chez les plus jeunes, la demande de savoir culinaire peut aussi être motivée par le sentiment de réaliser des économies.

Les anciens, eux, portent un grand intérêt à leurs repas parce qu'ils représentent des moments de plaisir, de partage et de convivialité, aussi bien dans la préparation que dans la consommation. La préservation de la pratique culinaire permet d'assurer un bon équilibre nutritionnel et la diversité des denrées consommés, ce qui permet de leurs conserver leur santé.

Néanmoins, dès qu'il vit seul, le senior a tendance a se désintéresser de la cuisine, ce qui peut le conduire à des déséquilibre nutritionnels.

Sources

"Le retour du plaisir de cuisiner", Crédoc Consommation et modes de vie, décembre 2008

Auteur Anaïs Delourme, CCI Rennes

A lire également

L'eau aromatisée, une tendance healthy rafraîchissante

Le 14/12/2017

Boire de l'eau n'a jamais été aussi tendance !
Aux fruits, à la menthe,... Les eaux aromatisées naturellement sont une alternative aux eaux brutes et aux sodas jugés trop sucrés. Elles se positionnent sur un marché croissant ciblant des consommateurs soucieux de leur santé.

Les bonbons Haribo sous la tempête… Une porte ouverte pour la confiserie "Vegan" française ?

Le 27/11/2017

Alors que le marché de la confiserie est en perte de vitesse avec -1,5% de CA en 2017, les médias allemands épinglent la RSE du géant Haribo. L’innovation sur le marché de la confiserie grande conso en France est encore drivée par la recherche de nouvelles expériences sensorielles... Quid de la confiserie "vegan" grand public ?

La course aux produits végétariens et végétaliens "nutritionnellement irréprochables" a-t-elle un sens ?

Le 25/10/2017

Un chemin tout tracé porte le consommateur à associer le tout végétal au "super sain" et mène à des incohérences entre un positionnement "Healthy" et des formulations qui ne le sont pas vraiment. On assiste plus récemment à une posture en faveur d’un produit "nutritionnellement irréprochable" pour se rapprocher au plus près du produit "rêvé"... [...]