Les seniors, des acteurs de la société à part entière

06/01/2009

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

La question du maintien à domicile des personnes âgées ou dépendantes amène dans un premier temps des réponses de nature technique : aménagement de l'habitat, accès aux soins et sécurité sont traités en priorité. Toutefois, pour garantir les conditions du maintien à domicile des seniors, il est indispensable d'accompagner ces réponses techniques d'une réflexion plus large sur la place des séniors dans la société.

  • En premier lieu, la qualité du maintien à domicile des séniors dépend du lien à maintenir entre les personnes et leur environnement. Ce lien social correspond d'ailleurs à une demande - bien légitime - des personnes âgées qui souhaitent occuper une place véritable dans la société. Ainsi en Belgique le Conseil Flamand des Séniors, créé en 2005, donne son avis à titre consultatif sur toute question relative aux plus de 60 ans. Un Conseil de Séniors existe également en Allemagne, comme le note l'étude menée par Alice Rouyer, chercheuse à l'Université Toulouse II - Le Mirail, sur la place des personnes vieillissantes dans plusieurs villes européennes. Si l'on prolonge cette réflexion, c'est la question de la représentation politique des personnes âgées qui se trouve posée.
  • Les technologies de l'information contribuent également au lien social : l'usage d'Internet permet une proximité entre la personne âgée et sa famille, malgré l'éloignement géographique fréquent. Ainsi les séniors sont de plus en plus nombreux à échanger des courriers électroniques, des photos ou des cartes de voeux avec leurs proches via le web. De plus Internet est une source d'information appréciée des anciens, désormais lecteurs de journaux en ligne. Cependant la maîtrise des TIC n'est pas toujours aisée pour les plus âgés, qui ont besoin d'un accompagnement spécifique pour vaincre leurs peurs ou réticences.
  • Enfin la qualité du maintien à domicile nécessite de vaincre l'isolement dans lequel les personnes âgées se trouvent trop souvent enfermées. De nouveaux services apparaissent pour répondre à ce besoin : ainsi à Rennes Stéphanie Kronlund a créé une activité d'accompagnatrice loisirs pour aider les personnes de 70 à 85 ans à réaliser leurs projets de voyages ou plus simplement satisfaire leurs envies de sorties. A Angers, grâce au "Chèque Sortir Plus", les séniors peuvent bénéficier d'une aide pour sortir de leur domicile et s'ouvrir à l'extérieur. En effet, on se maintient d'autant mieux à son domicile que l'on garde l'habitude d'en sortir.

 

 

CHIFFRE CLE

Pour l'Insee, l'indice de vieillissement est le nombre de personnes âgées de 65 ans et plus pour 100 personnes âgées de moins de 20 ans : cet indice est de 75,3 en Bretagne contre 65,3 en France métropolitaine au 1er janvier 2004 (source DRASS).










En savoir plus :

Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités Sociétés Territoires - Université Toulouse 2 Le Mirail
w3.lisst.univ-tlse2.fr

Stéphanie Kronlund, accompagnatrice loisirs
www.skronlund.fr

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.