L’échoppée locale ou le terroir de Paris.

Le 08 décembre 2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Installée au cœur de Paris, L’échoppée locale propose aux franciliens de redécouvrir les produits de leur terroir.

L'échoppée locale est la première épicerie parisienne qui propose des produits 100% Ile de France. Installée rue Saint Martin dans le 3ième arrondissement à Paris, la boutique est ouverte du mardi au vendredi de 10h à19het le samedi de 14h à 20h.

Les produits sont issus de 20 productions locales, de la région Ile de France. On y retrouve les fromages de Brie, les coquelicots de Nemours, le confit de pétales de roses de Provins, le cresson de Méréville, la liqueur de menthe poivrée de Milly-la-Forêt, le miel de Paris, les sucres d'orges des religieuses de Moret sur Loing, les bières du Vexin, les cidres et jus de pomme de la Brie, les terrines et pâtés de volailles d'Ile de france, etc.

Pour compléter l'assortiment, l'échoppée locale propose également des fruits, légumes, fromages, yaourts au lait cru, plats cuisinés, farine broyée à la meule de pierre, huile, herbes, pâtés, tisanes et autres douceurs sucrées.

Les spécialités de la région d'Ile de France sont souvent méconnues des franciliens. Cette épicerie se veut être le lien direct entre le consommateur urbain et le producteur local. Elle permet aussi rencontrer les producteurs qui y viendront régulièrement faire déguster leurs produits aux clients.

A l'occasion de Noël, L'échoppée locale vous présente les pommes marquées qui ont connu leur apogée à Montreuil de la fin du 19ème siècle au milieu du 20ème siècle et qui étaient autrefois destinées aux têtes couronnées. Prix de vente: 7,50 euros l'unité.

Echoppée locale

 

Décryptage 

La vague du local envahit tous les territoires. Elle était jusque là plutôt le signe d'une fierté des régions française à promouvoir leur produits et à lutter contre l'uniformisation des goûts.

Les grandes métropoles, quant à elles, se caractérisaient surtout par une diversité culturelle qui permettait de trouver à Paris des produits en provenance de tous les pays du monde.

Mais le « consommer du coin » est aujourd'hui associé, non seulement à un acte citoyen de soutien à l'économie locale, mais aussi à la tradition, au plaisir gustatif, à la nostalgie de goûts et saveurs oubliées, à la préservation d'un patrimoine culturel et à un besoin d'appartenance à une communauté identifiée et qui se reconnaît dans ses actes de consommation au quotidien.

Démarche engagée et plaisir des papilles, l'association de ces deux tendances majeures devrait rencontrer un vif succès.

Sources

« La première épicerie 100 % francilienne, Process, novembre 2010.
et www.echoppee-locale.fr

A lire également

Désaisonnaliser et rajeunir l'image du gibier.

Le 19/01/2017

Au Québec, Canabec réenchante l'image du gibier… L'entreprise mise d'une part sur l'information en apposant des logos permettant facilement d'identifier l'intensité de goût. D'autre part, le fabricant joue la carte de l'usage avec le développement de gammes dédiées à des plats en vogue.

Communication : et si les marques aidaient les consommateurs à se détendre ?

Le 19/12/2016

Le temps est une mesure fugitive. Tout se fait à allure effrénée, au niveau professionnel comme personnel. Ceci influence notre façon de consommer et, par voie de conséquence, notre bien-être. Certaines marques prennent le parti de nous faire ralentir… Aperçu de quelques communications axées sur la nécessité de se détendre ou de faire un break.

La déferlante vague des algues au SIAL Paris 2016

Le 22/11/2016

Portées par leurs propriétés nutritionnelles, les algues s'annoncent comme un ingrédient à fort potentiel dans les années à venir. Très présentes dans les allées du SIAL 2016, elles se déclinent dans de nombreuses recettes à la recherche d'un nouveau plaisir gustatif et d'une variété des sens.