Toyota veut rester leader des véhicules propres

28/12/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

La course aux véhicules propres lancée par de nombreux constructeurs en avait presque fait oublier que Toyota a été le pionnier de la voiture hybride en série. Toyota confirme sa volonté de rester leader du véhicule "propre" en prévoyant d'ici 2012 le lancement de 11 nouveaux modèles hybrides.

 

Le succès de la Prius au Japon

Depuis son lancement en 1997, la Prius a été vendue à plus de 2 millions d'exemplaires avec une nette accélération des ventes ces dernières années. En 2009 Toyota a vendu plus de 400 000 Prius, dont plus de la moitié au Japon. En 2010, le seuil des 400 000 ventes a été atteint dès la fin du mois de septembre. Au Japon, la Prius est en tête des ventes de véhicules depuis 2009. 

 

La technologie hybride au cœur de la gamme véhicule propre de Toyota

L'avance prise par Toyota sur cette technologie lui permet de mettre sur le marché des véhicules hybrides à des tarifs compétitifs par rapport aux versions thermiques. Vendue au prix de 26 500 €, le cycle de consommation permet d'afficher 3,9 l au 100 km et 89 grammes de CO2/km, permettant de bénéficier de la prime de 2000 €. Toyota a dupliqué cette architecture sur l'Auris, une compacte du segment M1. La version hybride de l'Auris a été lancée au 1er semestre 2010 avec un slogan "l'hybride au prix du diesel".

Capitalisant sur son avance technologique, Toyota poursuit sa stratégie de décliner une version hybride sur chaque modèle de sa gamme. Parmi les 11 nouveaux modèles annoncés d'ici 2012, Toyota a précisé qu'il y aurait une version familiale de la Prius, une compacte consommant moins de 2,5 litres au 100 km et la Prius Plug-in (rechargeable) qui disposera d'une autonomie de 20 km en tout électrique à un tarif annoncé pour le Japon proche de la Prius 3 actuelle. Son lancement est prévu pour 2012.

A partir de cette gamme hybride élargie, Toyota table que d'ici 2020 30% de ses ventes concerneront des modèles hybrides.

 

Le tout électrique à l'horizon de la maturité de la pile à combustible

Même si Toyota annonce le lancement d'un véhicule tout électrique plutôt réservée à des usages urbains, l'iQ électrique qui doit être lancée en 2012, le tout électrique n'est clairement pas dans la stratégie moyen terme de Toyota. Dans sa vision de l'avenir, l'hybride est une technologie de transition avant l'essor des voitures tout électrique et à pile à combustible, à un horizon situé entre 2020 et 2030. Le groupe annonce néanmoins introduire dès 2015 ses premiers véhicules utilisant les piles à combustible à des tarifs probablement encore prohibitif pour le marché.

 

 

 

A lire également

2017 : Le GNV, Gaz Naturel pour Véhicules, passe la première !

Le 19/01/2018

2017 a vu de belles annonces. Nombres de signaux démontrent un engouement des entreprises et transporteurs pour la solution GNV, Gaz Naturel pour Véhicules. La structuration de cette filière progresse en France. Petite rétrospective.

L'électrique gagnerait haut la main l'analyse en cycle de vie face au thermique

Le 14/11/2017

Les prises de positions dans plusieurs régions du monde contre le thermique et pour l'électrique ravivent les interrogations sur la pertinence d'un choix électrique et notamment sur la réalité de son avantage environnemental. La revue des études de cycle de vie réalisées par un universitaire belge apporte un éclairage à considérer.

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.