Véhicules électriques : Londres déploie son réseau d'infrastructures de recharge

23/11/2010 (modifié le 23 nov. 2010)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

La ville de Londres, engagée dans le soutien financier pour le déploiement de véhicules électriques, a annoncé début novembre le lancement du projet "Source London". Le projet vise l'installation de 1300 bornes de recharge pour véhicules électriques sur le réseau londonien d'ici 2013.

Si aujourd'hui, seulement 250 bornes sont disponibles, dès le printemps 2011, les 1300 bornes supplémentaires seront déployées progressivement.

Ces bornes seront utilisables par les londoniens au travers d'un abonnement annuel de 100£ et seront à leur disposition tous les 1,6 km, en charge lente. Mais certains quartiers seront équipés de stations de charge rapide.

Les infrastructures déjà existantes sont repérables via un site dédié qui mettra à jour régulièrement les données au fur et à mesure des nouvelles installations.

Siemens est partenaire du projet en ce qui concerne les TIC et services associés.

Par ailleurs, Londres discute également avec d'autres villes anglaises pour y étendre ce système.

A terme, ce serait 100 000 véhicules en circulation pour Londres. L'ambition de son maire Boris Johnson est claire: Londres sera la capitale européenne du véhicule électrique!

A lire également

Dossier spéciale CES 2017

CES 2017 : Le Consumer Electronics Show devient-il le Car Electronics Show ?

Le 20/01/2017

Comme chaque année, Mobility Tech Green, acteur breton de l'autopartage B2B, vous propose un petit tour d’horizon des innovations dans le domaine de la mobilité présentées lors du CES (Consumer Electronics Show) qui s’est tenu à Las Vegas.

Quelles évolutions impactantes pour la mobilité de demain ?

Le 13/01/2017

A partir de l’étude prospective du ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique sur les technologies clés 2020, nous vous proposons d’aller dans le futur de la mobilité.

Bio méthane carburant : Avenir de la méthanisation ?

Le 06/01/2017

Les épisodes récents de pollution urbaine et de restriction de la circulation nous rappellent à quel point la question de la transition écologique du transport est une question d’anticipation du dérèglement climatique (lié au CO2) mais aussi de santé publique (lié aux autres polluants de la combustion des hydrocarbures).