SoBi, le vélo en libre service de nouvelle génération à New York

23/11/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Mis en place à New York, le système Social Bicycles est sans doute l'avenir des vélos mis à disposition par les collectivités locales. Son intérêt : pouvoir être déployé et utilisé en libre-service sans avoir à installer d'infrastructures sur le réseau public. En effet, les vélos sont directement équipés de boîtiers fixés sur le porte-bagage, équipés d'un verrou de sécurité et doté un GPS. Pour utiliser un vélo, il faut créer un compte, via une connexion Internet (téléphone ou ordinateur) où vous indiquez votre numéro de mobile puis saisissez un code PIN à quatre chiffres.

Ensuite, pour débloquer le vélo, il suffit d'entrer ce code sur le boîtier du vélo qui comprend clavier digital. Pour repérer les vélos disponibles (donc verrouillé), le système GPS permet de les géolocaliser.

Pour les propriétaires de smartphone, il y aura la possibilité de disposer de services complémentaires comme le nombre de kilomètres parcourus, les calories brûlées, les émissions de CO2 évitées et des connections avec les autres cyclistes partageant le service.

Seul problème, ces services, ainsi que la géolocalisation en temps réel d'un vélo n'est possible pour le moment que via un IPhone.

 

Un tel système permettrait, selon ces concepteurs, de diviser le coût du déploiement par 3, notamment car les collectivités ne sont pas obligées de mailler sur tout leur territoire les infrastructures et de responsabiliser ses usagers en les rendant acteurs du système, limitant ainsi les coûts de dégradation. Par ailleurs, la géolocalisation permettrait d'éviter les vols puisque le vélo est tout de suite repérable où qu'il ait été accroché. Arguments intéressants mais sans doute à nuancer, car le système classique de vélos en libre service permet aussi d'identifier les usagers qui les utilisent, et les vélos accrochés aux bornes sont parfois arrachés. Rien n'empêcherait donc des personnes malveillantes d'en faire de même avec le boîtier situé sur le vélo.

A lire également

L'électrique gagnerait haut la main l'analyse en cycle de vie face au thermique

Le 14/11/2017

Les prises de positions dans plusieurs régions du monde contre le thermique et pour l'électrique ravivent les interrogations sur la pertinence d'un choix électrique et notamment sur la réalité de son avantage environnemental. La revue des études de cycle de vie réalisées par un universitaire belge apporte un éclairage à considérer.

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.