A la source des origines.

Le 18 novembre 2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Les consommateurs sont de plus en plus demandeurs d’informations sur la provenance de leur alimentation : synthèse d’une conférence proposée au SIAL intitulée « A la source des origines ».

D'après Nick Eskins, directeur de Taste Connection Ltd, une révolution est en marche au Royaume-Uni où les consommateurs ont de plus en plus conscience de l'impact de l'alimentation sur leur santé. Poussés par des campagnes gouvernementales, ils sont invités à réfléchir à ce qu'ils sont amenés à consommer.

Une des conséquences de cette nouvelle attente est d'avoir une traçabilité des produits en en connaissant l'origine. Mais qu'entend-on par « origine ?

L'axe le plus évident est de traiter la provenance géographique. Nombre de produits émergent donc sur le marché avec une mention de plus en plus précise de leur territoire d'origine.  

Du sel ... de mer ... breton ... de Guérande.

Du jus d'orange ... d'Espagne ... d'Andalousie ... des alentours de Séville.

Cette quête de la localisation géographique participe aussi d'un besoin d'appartenance qui rassure dans une conjoncture de mondialisation économique difficile.  Une des conséquences induites est un certain repli identitaire que l'on observe, aussi, dans l'alimentation.

 

Mais la notion d'origine est plus large dans l'esprit du consommateur et peut être déclinée à travers d'autres attributs :

Origine

 

D'après N. Eskins, trois types d'acheteurs sont particulièrement sensibles à la connaissance de l'origine :

Les Traditional Shoppers

  • Ils font la cuisine
  • Ils font leurs courses
  • Ils consomment beaucoup de légumes et de viande

Les Healthy Shoppers

  • Ils cherchent ce qui est « bon pour moi »
  • Ils pensent que, par conséquence, c'est « bon pour l'environnement »
  • Ils consomment du bio et des produits équitables

Les Finer Food Shoppers

  • Ils consomment du premium
  • Ils sont fervents d'expériences culinaires

 

En 2010, les origines les plus tendance observées en UK sont :

  • Le local
  • Les saveurs italiennes
  • D'une manière plus large les saveurs méditerranéennes : espagnoles, grecques et de l'Est du bassin méditerranéen
  • Le chinois mais version light
  • Et l'indien premium avec une indication précise de la provenance

 

Enfin, d'après les prévisions de Taste Connection Ltd, la notion d'origine va se décliner dans les années à venir  à travers :

  • La traçabilité par la RFID
  • Une « éco-provenance » : développement durable, empreinte carbone, labels d'origine...
  • Dans les aliments transformés, le développement de spécialités qui aident à identifier facilement une origine
  • Dans les ingrédients, la naturalité
  • Les provenances géographiques clairement indiquées dans les fruits et légumes qui seront plutôt consommés frais et non transformés

A lire également

Emballages alimentaires et innovation : recyclabilité et économie circulaire pour préserver l'écosystème marin...

Le 12/06/2018

Mintel a identifié cinq tendances fortes qui devraient probablement impacter la façon de penser les emballages dans un avenir proche… Parmi elles, le fait de repenser les packagings pour protéger la planète et notamment l’éco-système marin.

Scoby, l'emballage 100% éco-responsable !

Le 07/06/2018

Trouver et développer des matériaux organiques pour les emballages est une dynamique désormais en marche pour les marques alimentaires. Quand l'art et la science s'unissent, des solutions éco-responsables voient le jour. C'est le cas de Scoby !

Hybridation de la viande : la première boucherie de poisson a ouvert à Sydney !

Le 16/05/2018

Le 1er avril 2018 a ouvert une poissonnerie d’un tout nouveau genre au Canada, baptisée la "Boucherie de Poisson". Le chef populaire derrière cette initiative, Josh Niland, espère recréer l’expertise et la technique de maturation bouchère au poisson pour le sublimer et améliorer sa durabilité !