Après le véhicule utilitaire électrique avec Mitsubishi, PSA élargit sa collaboration avec BMW sur l’hybride

27/10/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Après le récent partenariat avec Mitsubishi sur la production du Partner et du Berlingo électriques à Vigo, PSA vient d'annoncer la conclusion d'un nouvel accord portant cette fois-ci sur l'hybride avec BMW.

L'accord en question concerne le développement de composants pour véhicules hybrides à traction avant et sur une politique d'achat commune devant garantir des économies d'échelles notables.

Forts de la réussite de leur précédente collaboration sur le moteur 1,6THP à injection directe qui équipe les 207, DS3 et Mini, PSA et BMW élargissent leur collaboration aux véhicules faibles émissions dont le développement sera un élément clé pour atteindre les futurs seuils d'émissions de CO2.

Si la constitution d'un tel accord s'avère des plus compréhensibles, le fait que ce dernier concerne des véhicules hybrides à traction avant peut surprendre. En effet, mise à part la Mini, l'offre de la firme allemande est exclusivement constituée de propulsions alors que les véhicules de PSA sont des tractions.

Ainsi, la présence de ces deux architectures pour le moins différentes rend dans l'état actuel des choses, le développement d'un système hybride commun impossible. Cet accord préfigure donc sans doute d'une petite révolution Outre Rhin : le développement d'un véhicule sous la marque BMW à traction avant.

Pour l'heure, les noms du petit véhicule citadin Megacity, ainsi que celui des 3008 et DS5 ont été avancés comme étant les futures bénéficiaires de ce prochain système d'hybridation.

A lire également

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.

Les transports à la demande : la mobilité qui sauvera les villes ?

Le 15/09/2017

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.