IAA et CHD : avez-vous un Community Manager ?

Le 21 octobre 2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le Community Manager devient progressivement une fonction incontournable pour maîtriser sa communication et garder le lien avec ses clients finaux…

Le Net génère de nouveaux métiers et la fonction émergente "tendance" est celle de Community Manager.

Il crée, ou rassemble, une communauté autour d'une marque, assure le lien entre celle-ci et son public et pilote sa stratégie de communication sur les réseaux sociaux.

Ses principales missions :

  • veiller en permanence sur les réseaux pour contrôler tout ce qui se dit sur la toile,
  • analyser l'image de la marque perçue par l'internaute,
  • intervenir dans les conversations qui se créent naturellement,
  • générer des échanges autour de la marque,
  • modérer les communautés quand certains sujets « s'enflamment »,
  • remonter les informations sur les attentes des clients,
  • faire du push sur des promotions, des bons plans, des concours, des sondages,
  • participer à la stratégie de communication de la marque.

Bien évidemment « geek » d'origine, il est de plus, issu de hautes études commerciales, marketing ou de communication et doit maîtriser l'art de l'écriture.

Souvent jeune pour connaître les codes des réseaux sociaux, il est rémunéré entre 25 et 40 K€/an. Cependant, les marques préfèrent souvent un profil interne qui possède une excellente culture d'entreprise.

Décryptage :

Nespresso, Starbucks, Vuitton, Gucci, Dior, La Fnac, La Redoute,..., ils ont tous leur Community Manager.

Pratiquement inexistante il y a un an, le CM « fleurit » partout où l'e-reputation joue un rôle majeur dans l'activité de la marque.

Certains buzzs négatifs (huile de palme) ont montré récemment les enjeux pour les industries agro-alimentaires. Dans le domaine de la restauration, les avis des internautes ont pris une grande importance dans le choix d'un lieu de consommation.

Une marque pouvait choisir de ne pas communiquer. Ce n'est plus le cas ! La communication se fera avec ou sans elle avec le risque de lui échapper. Se réserver un temps nécessaire pour effectuer les tâches d'un Community Manager devient donc une nécessité pour garder la main sur sa stratégie de communication et même sur son développement auprès de nouvelles cibles de prospects qui seront les consommateurs de demain.

Sources

LSA, 16 septembre 2010.
Marketing Magazine, octobre 2010.

A lire également

Agrilait confirme son ancrage local et personnalise la relation entre le consommateur et SA région.

Le 18/01/2018

Sur un marché du lait longue conservation à la peine, le local est l’une des valeurs refuge. Pour preuve, "Le Lait d’Ici", "En direct des Éleveurs" ou "C’est qui le Patron" remportent les faveurs des consommateurs. Agrial, via sa filiale Agrilait, va plus loin dans sa communication en tissant un lien fort entre le consommateur et sa région…

Le "gender marketing" en alimentaire ne mise pas que sur la taille de la portion.

Le 19/12/2017

A l'heure où le "gender marketing" bat son plein dans les rayons jouets, certaines initiatives se démarquent en alimentaire. Non sans rappeler Charal et sa gamme "petit Appétit", les burgers genrés de Spar en Autriche misent sur le format pour créer des besoins différenciés entre hommes et femmes et donc multiplier les intentions d’achat.

Si le végétal gagne du terrain, les Français restent attachés à la consommation de produits carnés. Les chiffres en faveur du flexitarisme…

Le 14/12/2017

En 2016, le Petit Robert intégrait dans ses pages le mot "vegan". En 2017, c'est le mot "flexitarisme" qui a fait son arrivée dans les dictionnaires de la langue française. Ce terme bénéficie ce jour d’une forte notoriété auprès des médias, sur les réseaux sociaux et, par conséquent, dans la stratégie des marques.