Le Concours National des Villes récompense les initiatives locales en faveur des aînés

Le 20 octobre 2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le Concours National des Villes a été lancé en 2008 pour promouvoir les bonnes pratiques des collectivités locales. Organisé tous les 2 ans il est soutenu par l’Etat, la CDC, la fondation Le Temps des Villes et le SPQR. L’édition 2010 a mis en valeur les initiatives de villes, agglomérations et départements en faveur des personnes âgées.

1- Vivre ensemble : lien entre générations, insertion sociale :

  • Béziers : centre d'aide gérontologique prévu à l'horizon 2013, avec un centre de formation pour prendre en charge la personne âgée malade et son entourage tout au long de la maladie.
  • Cagnes-sur-mer : jardin d'enfants ouvert au sein d'un foyer de retraités.
  • Istres : politique de solidarité en faveur des personnes âgées isolées ou vivant dans une situation précaire, avec une offre de transport adaptée (bus à la demande...), un habitat adapté, des actions de prévention conduites par le Centre Communal d'Action Sociale, des festivités (Printemps des retraités...), un conseil des sages pour prendre en compte les avis et l'expérience des aînés.
  • Marseille : des élèves en difficulté aidés par des seniors.
  • Tourcoing : une ville plutôt jeune (39% de la population a moins de 25 ans, 17% plus de 60 ans) récompensée pour sa politique intergénérationnelle. Tourcoing a choisi de mettre en avant trois actions : la Semaine Bleue, le parrainage à la Mission Locale et l'accueil d'étudiants chez des personnes retraitées.

2- Habitat, logement :

  • Agen : création d'un fonds d'adaptation du logement permettant de faire appel à tous les leviers financiers existants, dans une commune où les deux tiers des aînés ont des revenus inférieurs à 1.000 € par mois.
  • Dijon : projet de "village seniors" en centre-ville, un concept d'habitat qui s'inscrit dans une démarche globale de la ville pour améliorer la vie quotidienne des aînés.
  • Epinay-sur-Seine : aménagement du logement des personnes âgées (cuisine, salle de bains...) en prenant en compte les moyens financiers souvent limités de cette population.
  • Poitiers : la ville a choisi de conserver quatre foyers-logements alors que d'autres communes ont préféré les transformer en Etablissements d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), ce qu'a fait par exemple la ville de Brest en 2006. Or les foyers-logements sont une solution médiane entre le maintien à domicile et l'EHPAD : dans un foyer-logement la personne âgée conserve son autonomie, elle choisit, prend ses décisions mais dans un contexte qui la sécurise, où elle peut bénéficier de soins. Les résidents des foyers-logements restent plus longtemps autonomes qu'en maison de retraite.

3- Nouvelles technologies :

  • Antibes - Juan-les-Pins : expérimentation d'un service de soutien aux aidants familiaux et aux personnes aidées, avec un opérateur de téléphonie (appel téléphonique pour signaler un rendez-vous ou la prise de médicament).
  • Brest : le projet Companym@ges est testé depuis 2009 dans un EHPAD du quartier de Bellevue. Actuellement dix personnes en bénéficient. Il s'agit de diffuser via un poste de télévision, un ensemble de services destinés à réduire l'isolement de la personne âgée : articles de presse, messagerie électronique, diffusion de films... Ce projet est labellisé par le pôle de compétitivité Images & Réseaux.
  • Cannes (40% de la population de la ville est âgée de plus de 60 ans et 20% de plus de 80 ans) : élaboration d'un plan domotique qui donnera lieu à un appel d'offres en 2011.
  • Creuse : département le plus âgé de France, la Creuse a reçu le prix spécial Gérontechnologies pour le déploiement dans 3.200 foyers d'ici 4 ans d'une solution complète de domotique destinée à favoriser la vie des personnes âgées à leur domicile (téléassistance, détecteur de température, automatisation de l'éclairage...). En complément une filière de formation aux métiers de la domotique adaptée à la dépendance se met en place à l'université de Limoges, avec l'ouverture prochaine d'un incubateur / pépinière d'entreprises et d'un centre de ressources.
  • Menton : la ville s'est associée à la société Serviligne (Nice) qui a développé un système de télémédecine permettant de tester la coordination des intervenants médicaux et sociaux au domicile de la personne âgée.
  • Rennes Métropole : lancé en 2007, le projet IDA (Innovation Domicile Autonomie) a permis de tester en situation des services issus du champ technologique, après avoir validé leur pertinence et leur accessibilité par les personnes âgées elles-mêmes et leurs aidants. La phase  1 du projet s'est achevée en 2010.
  • Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier) : la communauté de communes mène une expérimentation qui consiste à doter les personnes âgées de 75 à 95 ans d'un téléphone mobile Temo à l'ergonomie simplifiée. Ce téléphone permet de joindre à l'aide d'une touche un centre d'appels ou un proche. Equipé d'un GPS, le Temo permet de localiser la personne lors de son appel. Il sert également à simplifier l'accès aux services des Centres Communaux d'Action Sociale (CCAS) : portage de repas à domicile, service de taxi à prix réduit...
  • Saint-Raphaël : parmi les services aux aînés, la ville travaille sur une offre de téléalarme qui intégrera en 2011 un système d'alerte en cas de chute.

En conclusion

Toutes ces initiatives vont dans le sens d'une meilleure réponse aux besoins d'une population de plus en plus âgée. Elles nous montrent que le vieillissement de la population est porteur de développement économique et d'activités nouvelles, et dressent la carte d'une France qui innove au service des plus âgés. A ce propos on notera que toutes les régions sont représentées sur la carte, avec toutefois une concentration d'initiatives dans les régions les plus concernées par le vieillissement.

Autre enseignement de ce concours : les villes, agglomérations et départements jouent un rôle majeur d'impulsion des politiques publiques en faveur des aînés. Mais comme le rappelle François Rivière, président de l'association Concours National des Villes : les expérimentations lancées par les collectivités "doivent être soutenues matériellement et financièrement dans le cadre d'une politique nationale".

Enfin n'oublions pas de rappeler que les personnes âgées, fussent-elles dépendantes, ne doivent pas être considérées avant tout comme un poids pour la société : le grand âge est aussi une ressource, en témoignent les nombreux projets qui, de Tourcoing à Marseille, mettent à contribution l'expérience des seniors dans le cadre d'une politique intergénérationnelle.

A lire également

Opportunités Digitales 2014

Participez à la première rencontre francophone du numérique - Opportunités Digitales

Le 16/09/2014

Les 15-16 octobre prochain à Rennes, découvrez des solutions novatrices pour répondre aux problématiques que vous rencontrez dans votre métier. Venez exprimer vos besoins et découvrir les solutions de demain.

Le héros c'est toi ! Serious games développé par une association au CHU de Rennes

"Le Héros c'est toi !" un serious game développé au CHU de Rennes pour les enfants hospitalisés

Le 16/09/2014

A l’initiative des « P’tits Doudous de l’Hôpital Sud », une association d’infirmiers et de médecins anesthésistes du CHU de Rennes innove en utilisant le numérique pour faciliter la prise en charge des enfants lors des interventions chirurgicales, en proposant un jeu interactif sur tablette.

Zoom sur les 7 premiers projets Silver Eco retenus dans le concours "Innovation 2030"

Le 13/05/2014

Le 25 mars dernier, le Premier Ministre a dévoilé les 58 premiers projets retenus dans le cadre de la phase d'amorçage du Concours mondial d’innovation. Ce concours doit permettre de faire émerger les talents et les aider à développer en France des innovations dans chacune des 7 ambitions stratégiques sélectionnées par la Commission Innovation2030.