Collaboration Mitsubishi–PSA : Une version électrique des Peugeot Partner et Citroën Berlingo sera produite fin 2012 à Vigo

12/10/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Déjà en collaboration sur le véhicule urbain électrique avec la déclinaison de la Mitsubishi i-MiEV fabriquée au Japon en Ion pour Peugeot et C-zéro Citroën, PSA et Mitsubishi ont récemment annoncé qu'ils allaient élargir leur coopération électrique au véhicule utilitaire.

Le 29 septembre dernier, les deux partenaires ont en effet signé un accord pour développer une version électrique des véhicules utilitaires Peugeot Partner et Citroën Berlingo qui seront fabriqués dans l'usine PSA de Vigo en Espagne.

A partir de cet accord, Mitsubishi et PSA comptent avancer rapidement sur les aspects techniques et industriels du projet afin d'être en mesure de débuter la production de ces versions électriques d'ici fin 2012, soit moins d'un an après la commercialisation du Kangoo ZE disponible mi-2011.

D'après le site Autoactu.com, Mitsubishi fournira la chaine de traction qui équipera les véhicules développés. En revanche, rien n'a encore filtré en ce qui concerne l'implication de PSA dans l'assemblage des batteries et la conception de la chaine de traction.

PSA consolide ainsi avec cet accord son alliance avec Mistubishi lui permettant d'accéder aux technologies de la batterie, technologie clé pour accéder au marché du véhicule électrique. Mitsubishi détient en effet 49% de la JV réalisée avec GS-YUASA spécialiste japonais des batteries. La JV créée Lithium Energy Japan possède déjà 2 usines de batteries au Japon et a récemment prévu la création d'un troisième site industriel au Japon pour un investissement de 310 M€. Cela permettra à Lithium Energie Japan d'atteindre une capacité de production de 100 000 batteries par an et une taille critique permettant de réduire le coût des batteries. Mitsubishi a déjà annoncé la baisse du prix de sa I Miev de l'ordre de 30 % grâce à la baisse du coût des batteries qui représente aujourd'hui 50 % du coût total. GS-Yuasa possède par ailleurs 51% d'une autre JV avec Honda, Blue Energy, pour la fabrication de batteries destinés aux véhicules hybrides. 

 

Cet accord qui intervient une dizaine de jours après l'inauguration de l'usine « Manufacture de Véhicules Electriques » de Venturi à Solesmes (Sarthe) pourrait bien remettre en cause la coopération en cours entre Venturi et PSA. En effet, l'usine Venturi-MVE qui produit actuellement 8 Citroën Berlingo électrique par jour, et dont les 250 premiers exemplaires sont destinés à la Poste, pourrait bien voir à la fin 2012 sa collaboration avec le constructeur français interrompue.

A lire également

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.

Les transports à la demande : la mobilité qui sauvera les villes ?

Le 15/09/2017

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.