Labels et certifications de la performance des bâtiments

05/10/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

HQE, HPE, TPE BBC, BEPOS sont autant de dénominations qui qualifient les qualités environnementales d'un bâtiment.

RT 2012 : la règle pour toute nouvelle construction

La RT 2012 entrera en application au 1er Juillet 2011 en ce qui concerne les bâtiments du tertiaire tout nouvellement construits, et au 1er Janvier 2013 pour les bâtiments résidentiels.

Elle impose 3 obligations de résultats :

  • B Bio Max qualifie la bonne conception du projet et ce indépendamment de l'énergie utilisée (performance du bâti, bioconception,...). Cet indicateur est intéressant à faire valoir dès les esquisses du projet. Il nécessite un travail amont de collaboration, entre les architectes, les économistes et les thermiciens.
  • C Max présente la Consommation Maximale autorisée. L'exigence énergétique visée, exprimée en énergie primaire est de 50 kWhep/m²/an, à l'instar de l'actuel label «BBC». Toutefois, ce chiffre est modulable selon la localisation géographique, la surface des locaux ou bien encore le domaine d'activité. Pour les logements collectifs, l'objectif est temporairement de 57,5 kWhep/m²/an, et ce jusqu'au 1er janvier 2015. Le délai de deux ans devrait laisser du temps aux différentes filières de s'adapter pour in fine respecter l'objectif visé.
  • Le confort d'été; Il s'agit d'une limite de température à ne pas dépasser, sans utiliser un système de refroidissement.

Des exigences de moyens sont aussi préconisées dans cette nouvelle réglementation et notamment en ce qui concerne :

  • l'accès à l'éclairage naturel: surface minimale de baies
  • l'étanchéité à l'air: valeur seuil à vérifier en résidentiel
  • le comptage de l'énergie: mesure ou estimations sur les principaux usages
  • l'isolation du bâti: exigences sur le traitement des ponts thermiques
  • les énergies renouvelables: recours obligatoire en maison individuelle

Les labels de performance énergétique : valoriser un engagement au delà de la RT

Pour anticiper l'entrée en vigueur de la RT 2012 et préparer le marché à son application, l'Etat a défini des niveaux progressifs de performance à atteindre, supérieurs à celui de la RT 2005 : 

  • HPE 2005 peut être attribué aux bâtiments qui présentent une consommation conventionnelle d'énergie au moins inférieure de 10% à la consommation de référence définie par la RT 2005.
  • HPE EnR 2005, peut être décerné aux bâtiments qui respectent ces exigences et dont au moins 50% de l'énergie employée pour le chauffage est issue d'une installation Biomasse ou alimenté par un réseau de chaleur utilisant plus de 60% d'énergies renouvelables.
  • THPE défini quant à lui une consommation conventionnelle d'énergie au moins inférieure de 20% à la consommation de référence définie par la RT 2005.
  • THPE EnR peut être attribué aux bâtiments permettant un gain de 30% par rapport à la RT2005. Ces bâtiments doivent également utiliser les énergies renouvelables comme la biomasse, les pompes à chaleur, le solaire thermique ou photovoltaïque.
  • BBC 2005 peut être attribué aux bâtiments de logements neufs consommant au maximum 50 kWh/m2.an à ajuster d'un facteur 0,8 à 1,3 selon l'altitude et la zone climatique, ainsi qu'aux bâtiments tertiaires présentant une consommation inférieure à 50% de la consommation conventionnelle de référence de la RT 2005.

Ces différents niveaux de performances sont attribués dans le cadre d'une certification globale et sont délivrés par des organismes accrédités par la COFRAC. Dans le domaine de l'habitat, il s'agit des certifications Cerqual, Qualitel, Promotelec ou encore Effinergie. L'obtention d'un label de performance énergétique coûte jusqu'à 500€.

La rénovation énergétique dispose aussi de son label

Le Label Rénovation Énergétique a été conçu pour guider les maîtres d'ouvrages qui veulent améliorer la performance énergétique de leur logement existant, tout en alliant confort, sécurité et respect de l'environnement.

Cette certification est destinée aux maisons individuelles et logements collectifs en France métropolitaine, achevés depuis plus de 5 ans et faisant l'objet de travaux de rénovation.

Le Label Rénovation Énergétique se décline en 7 mentions selon la performance énergétique globale finale atteinte :

Mentions

Logements

Postes pris en compte

Consommation énergétique conventionnelle après travaux en kWh/m²/an

*

Tous logements

3 postes : chauffage, refroidissement, eau chaude

>210 et gain ≥ 50%

**

≤150

***

≤100

****

≤ 210

BBC Effinergie Rénovation

Logement d'après 1948

5 postes : chauffage, refroidissement, eau chaude, éclairage et ventilation

≤ 80

Effinergie Rénovation

Logement d'avant 1948

≤ 80

HPE rénovation

Logement d'après 1948

≤ 150

HQE : une démarche volontaire de management de l'environnement des projets

La démarche HQE vise à améliorer la qualité environnementale des bâtiments neufs et existants. Elle tend à offrir des ouvrages sains et confortables dont les impacts sur l'environnement soient aussi maitrisés que possible.

La démarche HQE comprend trois volets indissociables :

  • Un système de management environnemental de l'opération (SME) où le maître d'ouvrage fixe ses objectifs pour l'opération et précise le rôle des différents acteurs
  • 14 cibles qui permettent de structurer la réponse technique, architecturale et économique face aux objectifs du maître d'ouvrage
  • Des indicateurs de performance
 

Eco-construction

Eco-gestion

Confort

Santé

1. Relations des bâtiments avec leur environnement immédiat

4. Gestion de l'énergie

8. Confort hygrothermique

12. Qualité sanitaire des espaces

2. Choix intégré des procédés et produits de construction

5. Gestion de l'eau

9. Confort acoustique

13. Qualité sanitaire de l'air

3. Chantier à faibles nuisances

6. Gestion des déchets d'activité

10. Confort visuel

14. Qualité sanitaire de l'eau

 

7. Gestion de l'entretien et de la maintenance

11. Confort olfactif

 

 

Pour qu'une démarche soit conforme aux exigences des référentiels de certifications, il est obligé d'avoir : 

  • 7 cibles au moins au niveau B (base)
  • 4 cibles au moins au niveau P (performant)
  • 3 cibles au moins au niveau TP (très performant)

Cette démarche tend à augmenter dans les prescriptions des cahiers des charges des gros marchés publics ou privés.

La certification HQE est réalisée par CERTIVEA. Le coût de cette dernière varie en fonction de la surface. Entre 11 500€ HT et 44 000€ HT.

Bien que toutes ces réglementations, labels et démarches poursuivent un même objectif, soit qualifier la bonne performance énergétique d'un bâtiment, ils n'ont pas tous le même niveau d'engagement et ne répondent pas aux mêmes contraintes.

A lire également

Valora Papiers, la solution de collecte de papiers de bureau du groupe La Poste

La Poste va collecter les papiers de bureau des PME

Le 09/03/2012

Avec Valora, le groupe La Poste souhaite diversifier ses activités en réduisant le volume des papiers de bureau des PME qui ne sont pas recyclés actuellement.

Une vidéo met en valeur les résultats de la charte CO² chez les transporteurs

Le 01/12/2011

A l'occasion de son 66ème congrès annuel, la FNTR a présenté une vidéo sur les résultats démarche d'engagement volontaire des transporteurs en vue de réduire les émissions de CO².

Mobilité décarbonnée : quels impacts pour les emplois et les compétences ?

Le 01/12/2011

Au cours de l’été dernier, des travaux de prospective ont été conduits par le Codespar et la MEIF, afin d’identifier « les impacts de la mobilité décarbonnée sur les emplois et les compétences sur le bassin d’emploi de Rennes à l’horizon 2020 ».