Tourisme à vélo et écologie : une carte à jouer

29/09/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

A l'heure du tourisme vert, la pratique du tourisme à vélo fait de plus en plus d'adeptes au cours des cinq dernières années.  Rouler à son rythme tout en profitant de la nature, c'est ce qui séduit aussi les familles.
Rando-Vélo organise des séjours en vélo dans toute la France depuis 25 ans et constate qu'en France, les Français devancent les Australiens et les Américains, en nombre de séjours vendus alors qu'il y a cinq ans, la clientèle était 100 % étrangère.
Atout France précise que le potentiel économique du tourisme à vélo est loin d'être négligeable. 17 millions de Français font du vélo régulièrement  et chaque année, 150 millions d'euros sont investis par les collectivités territoriales dans les aménagements cyclables. Le tourisme à vélo équivaut à 4 % des séjours en France. Même si ce chiffre est peu important, le marché du tourisme à vélo est porteur et représente une niche à creuser. Toutes les activités de loisirs visant à défendre le tourisme durable vont se développer.
Dans son étude "Economie du vélo" publiée en juillet 2009, Atout France mentionne que le tourisme à vélo génère 16 500 emplois et 1,9 milliard d'euros de revenus annuels dont 50 % en hôtellerie et en restauration. Les touristes à vélo dépenseraient plus que les autres vacanciers.
Pour les professionnels du secteur, one ne communique pas assez sur le tourisme à vélo même s'il est vrai que le Tour de France a contribué à faire bouger le secteur.

Sources

"Le voyage à vélo fait son chemin à l'heure du tourisme vert", Nathalie Alonso, AFP, 29 juin 2010

Auteur Georgette Mercier, CCI du Morbihan