L'impact des nouvelles technologies sur les voyages d'affaires de plus en plus marqué

29/09/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Une nouvelle étude réalisée par American Express Voyages d'Affaires en collaboration avec l'Institute of Travel and Meetings (ITM) met en évidence que les voyageurs d'affaires considérent les nouvelles technologies à la fois comme une alternative aux déplacements et comme une aide aux déplacements.
Quelques résultats de l'étude  * :
- 22 % des personnes sondées reconnaissent que la visioconférence leur permet de travailler, de négocier et de nouer des relations commerciales
- l'utilisation des nouvelles technologies est très variable d'un voyageurs d'affaires à l'autre
- 48 % jugent plus rentable une rencontre en face à face
- 59 % ont été incités à choisir ces solutions alternatives (vidéoconférence, téléprésence...) pour mieux maîtriser les coûts des déplacements
- 63 % des acheteurs de voyages citent la réduction des coûts comme le premier critère d'adoption des nouvelles technologies. Néanmoins ils ne sont que 27 % à penser que la productivité est un motif majeur pour choisir ces solutions alternatives
- le manque de coordination interne entre les travel managers freine le processus de développement. Seulement 13 % des acheteurs sont responsables des achats liés aux nouvelles technologies concernant les voyages d'affaires

American Express Business Travel a mis en place un site web pour les voyageurs d'affaires pour leur permettre de simuler des coûts de déplacement : http://virtualtravel.americanexpress.com

* Etude intitulée "Changing the game : the impact of new technologies on business travel" réalisée auprès de 150 acheteurs de voyages et 230 cadres dirigeants en Europe, Moyen-Orient et Afrique.

Sources

"Voyages et technologies : les acheteurs n'ont visiblement pas le don d'ubiquité", Sébastien de Boisfleury, site web www.decison-achats.fr, 15 septembre 2010

Auteur Georgette Mercier, CCI du Morbihan