Snacking sain : comment faire cohabiter santé et plaisir ?

30/09/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

En matière de snacking, le fait de pouvoir manger équilibré prend de l'importance pour les Français (71 % y sont attachés) mais n'arrive pourtant qu'en 4ème position derrière le goût, le prix et la variété. Si plus de la moitié des enseignes leaders du snacking ont développé une stratégie nutritionnelle, elles ont compris que la quête du diététiquement correct avait ses limites. A vouloir aller trop loin, certains concepts n'ont pu sortir de la capitale.

Ainsi, Sodexo en restauration collective, Bergams ou encore Fresh Food Village en restauration commerciale ont préféré faire cohabiter les tendances : le premier, privilégiant la variété, établit les profils nutritionnels de ses recettes ; les suivants visent l'originalité et la surprise en associant au bien-être des mariages de textures, l'incorporation d'ingrédients fonctionnels ou exotiques.

Décryptage : Les Français s'attachent de plus en plus à la vertu santé de leur alimentation. Mais il existe une dichotomie entre les attentes exprimées (produits sains, équilibrés) et les attentes réelles (goût, satiété).

Pour la minceur, si le concept s'écarte trop de la nature même du produit, le succès n'est pas au rendez-vous. Ceci se vérifie tout particulièrement sur le snacking où le plaisir est une condition sine qua non. Et au royaume de la gourmandise, graisses et sucres règnent souvent en maîtres...

La quête du plaisir par d'autres biais que les calories devient donc une nécessité incontournable. Le cabinet XTC suggère ainsi des positionnements gagnants type plaisir-authenticité ou variété des sens qui se révèlent être déclencheurs d'achat et de réachat.

Sources

"Le snacking réinvente le grignotage sain", Néorestauration, septembre 2010.

Auteur Stéphanie Le Donge, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Innover sur le segment de la minceur : Coca-cola Plus, le brûleur de graisses ?

Le 18/05/2017

Partout dans le monde, les politiques font la chasse aux calories, accusant divers produits, dont les sodas, de l’épidémie d'obésité. Charge aux industriels d'être proactifs et, avant toute coercition, de s'adapter tantôt par des stratégies de reformulation, tantôt par des actions de communication ou d'éducation nutritionnelle. Cas de la minceur...

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.

Eaux de bouleau, d'érable, de bambou... Les stars des eaux santé !

Le 20/04/2017

Après l'eau de coco, de nouvelles eaux surfent sur la vague naturelle voire élémentaire. Utilisées depuis des millénaires à des fins médicinales, les eaux de bouleau, d'érable et de bambou apparaissent en grande consommation. Sur quelles promesses marketing s'appuient les marques pour investir le secteur boisson ?