Le consommateur au cœur de la démarche marketing et d’innovation : la vague du sur-mesure.

24/09/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

La gamme d'eau minérale SPA Reine a été totalement re-déclinée pour s'adapter aux consommateurs. A chacun son format de bouteille : femme active, père de famille, sportif, enfant... Les formes ont été étudiées pour correspondre aux modes de consommation et aux besoins diversifiés de chaque cible.

 Spa

Sur son site internet, Evian propose à ses consommateurs de créer leur bouteille d'eau personnalisée : choix du modèle, choix du message, choix de la couleur et de la police de caractère. Commande passée et payée, le client reçoit son carton de 12 bouteilles à 4,5 € à domicile.

evian

 

Décryptage :  Affiner les unités de besoins, personnaliser, fournir plus de services associés, personnaliser jusqu'à l'individu..., l'objet de la démarche est d'offrir du sur-mesure.

Des marques comme Vuitton, M&Ms, Desperados, avaient déjà lancé la vague de la personnalisation.

Ces différentes initiatives tendent à replacer le consommateur au cœur de la démarche marketing et d'innovation. L'unicité du produit, son adaptation extrême, confèrent au consommateur une importance qui le relie à la marque. Peut-être une manière de fidéliser un acheteur aujourd'hui souvent zappeur.

Vuitton  M&Ms desperados

 

Sources

« Un format, un design », Emballages magazine, Septembre 2010. « Buvez personnalisé », Point de Vente, 6 Septembre 2010.

Auteur Catherine Miniot, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Boisson "anti-énergétique" : le design inspirant de la boisson relaxante Slow Down

Le 15/01/2018

Le temps n’a jamais été une denrée si rare et si précieuse. Le design packaging de la boisson “anti-énergétique” SLOW-DOWN affiche un couple produit/pack percutant, des marqueurs forts d’un retour à une "slow-attitude" pour renforcer un positionnement "No-Stress"…



Nouveaux instants de consommation : y’aura-t-il du cochon à Noël ?

Le 05/12/2017

Créée en 1954 à Mordelles en Bretagne, la charcuterie Brient lance un jambon de Noël avec un sachet d’épices. Alors qu’il était considéré comme un met d’exception à l’époque de l’empire romain, servir du cochon pour les grandes occasions était passé de mode ! Une initiative qui fait remonter le temps et décloisonne le jambon du quotidien...

Tendance partage : de l'entrée au dessert...

Le 12/10/2017

Manger n’aspire pas seulement à nourrir le corps physiologiquement, manger c'est ausi "nourrir" le lien social. De la planche à partager à la pièce maxi format, la commensalité prend plusieurs formes, avec pour objectif de lier et réunir des groupes de consommateurs. Tendance forte, le partage se fait désormais de l'entrée au dessert.