Externaliser sa R&D : choix stratégique ou effet de mode ?

06/09/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Avec la crise économique, la hausse des matières premières et l’avènement du web 2.0, économiser sur l’innovation sans perdre en qualité devient essentiel.

Des Pôles de Compétitivité à la "crowd innovation", en passant par l'externalisation classique à des sociétés d'ingénierie, les possibilités d'externaliser sa R&D sont variées mais nécessitent une libéralisation des savoirs de l'entreprise.

Partager sa R&D peut poser certains problèmes, notamment en termes de protection des données et de propriété intellectuelle.
Dans un projet collaboratif, il est donc primordial de contractualiser les relations de partenariats afin d'anticiper les litiges futurs. Les Cahiers de Laboratoires permettent par exemple de prouver l'antériorité et de définir les titres de propriété.


Décloisonner les idées pour être meilleur ensemble

La "crowd innovation" consiste à utiliser les compétences de la foule (crowd) pour trouver une solution d’innovation.
Ce concept intéresse de plus en plus d’entreprises car le potentiel d’innovation d’une communauté d’experts se révèle être souvent plus performant que celui de l’équipe R&D interne et surtout moins onéreux. 
IL permet d’accroître son potentiel d’idées nouvelles, de faire émerger des idées décloisonnées et de mutualiser l’intelligence collective.

Aujourd’hui, ce sont surtout les grands groupes industriels qui ont recourt à ce nouveau modèle : Procter and Gamble, Starbuck, Dell ou Sony, ont toutes créé leur  plateforme numérique pour rassembler communautés et équipes internes. Starbuck a reçu 17 000 idées de création de nouveaux cafés dans les 14 premiers mois.

En France, planetinnov a choisi de se positionner sur l’innovation pour tous.
Plateforme destinée aux TPE, PME et Starts up, son but est de mettre en relation des « experts technologiques » avec des « utilisateurs inventifs » via des « challenges » (sortes d’appels publics à l’innovation).
Et les résultats sont probants : ils viennent de signer un contrat avec le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives) afin d’assurer la promotion du Challenge International Solar Innovation 2010.


Effet de mode ou évolution de l’entreprise 2.0 ?

Entre le crowdsourcing, le crowdbuying, le crowdmanaging ou le crowdfunding, toutes les fonctions stratégiques de l’entreprise semblent touchées par le travail collaboratif.
L’ouverture est-elle une condition sine qua none à la survie de l’entreprise ?
Dans un monde où performance et vitesse vont de pair, une technologie devient si vite obsolète que la mutualisation de certaines "briques" de la R&D constitue une des solutions de développement.

A lire également

« Mes courses pour la planète » édition 2015, l'observatoire de la consommation responsable

Le 21/10/2015

A l'initiative de l’agence d’information Graines de Changement, cet observatoire de la consommation responsable 2015 fait un état des lieux sur cette consommation responsable en France avec mise en exergue des chiffres clés, tendances et évolutions...

La consommation alternative se cherche

Le 12/10/2015

Les usages alternatifs à la consommation courante semblent séduire les français, mais le nombre des utilisateurs tend a augmenter modérément depuis cinq ans.

Vente en ligne : poids économique et stratégies des acteurs

Le 10/06/2015

L'Insee a mené une enquête auprès des entreprises de plus de 10 personnes proposant la vente de produits ou de services via Internet. Les résultats montrent à la fois l'importance croissante de cette activité en France et les principales tendances de l'offre proposée par les acteurs de la vente en ligne.