Conscience éco-citoyenne grandissante des consommateurs sur les emballages alimentaires.

22/07/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

L'IFOP a réalisé un sondage en février 2010 pour le compte de l'ACN (Alliance Carton Nature) sur « Les Français et les emballages de produits alimentaires ».

Quelques comparaisons :

 

+

-

La Brique

  • Facile à ranger
  • Recyclable (tri aisé)
  • Matériaux le plus respectueux de l'environnement
 

La Conserve

  • Prix
  • Prête à l'emploi
  • Facile à stocker
  • Rapide à utiliser
  • Appétence
  • Souvent associée à des catégories de produits spécifiques (ex légumes)

Le Verre

  • Hygiénique
  • Esthétique
  • Bon pour les produits de qualité et de tradition
  • Plébiscité par les seniors
  • Transparence pas toujours adaptée à tous les produits (ex couleur des soupes)

Les résultats de ce sondage montrent que le critère environnemental prend de plus en plus d'ampleur dans le choix des consommateurs. Ce critère arrive en 3ème place après le prix et le caractère pratique du conditionnement avec 67 % des suffrages en ce qui concerne les liquides (lait, jus de fruits...). L'attente est forte vis-à-vis des distributeurs desquels on espère une mise en avant appuyée des produits dont le contenant est plus respectueux de l'environnement (93 %).

Les Français sont particulièrement sensibles à la fin de vie des produits (matériaux recyclables et biodégradables (62 %) et un peu moins concernés encore par la fabrication amont des produits et l'émission de CO2 qui en résulte (37 %).

Décryptage : La démarche éco-citoyenne progresse dans tous les secteurs de la consommation. Les campagnes publicitaires menées depuis des années par les pouvoirs publics sur le tri sélectif ont conduit à une forte sensibilisation des acheteurs sur le caractère recyclable des emballages.

Les informations sur les conséquences pour la planète des gaz à effet de serre sont plus récentes, mais nul doute que les préoccupations gouvernementales fortes sur les émissions de CO2 entraîneront un mouvement de fond.

Pour ce faire, l'affichage environnemental obligatoire, même s'il a été décalé de 6 mois au 1er juillet 2011, devrait contribuer à une plus grande conscience des consommateurs sur l'impact de leurs achats sur l'environnement.

Tout l'enjeu sera de trouver des critères simples et faciles à lire et à comprendre pour le shopper.

Sources

« L’environnement entre dans les critères de choix », Process, Mai 2010.

Auteur Catherine Miniot, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Afficher le prix producteur/fournisseur : de l’exception au standard de demain !

Le 09/10/2017

Les petits ruisseaux feront les grandes rivières… A l’heure où la guerre des prix fait encore débat autour de « qui paye quoi ? » et « qui est le plus gros méchant loup ? », afficher le prix producteur ou fournisseur réengage le dialogue autour d’un prix consommateur "juste" pour échapper (enfin) à la course au prix "le plus bas"…

Ooho encapsule l’eau dans une membrane biodégradable aux algues

Le 18/09/2017

Ooho marque les esprits et connait déjà un gros succès sur les réseaux sociaux avec une capsule d’eau comestible et durable sous forme de bulle biodégradable. Elle fait de l’ombre aux bouteilles en plastique, ouvrant des perspectives d’évolution des pratiques de consommation d’eau, à commencer par les usages nomades ou sportifs...

En quoi le consommateur bio diffère du consommateur de produits conventionnels ? Etude Bionutrinet

Le 06/09/2017

En quoi manger bio est-il différent de ne pas manger bio ? Les consommateurs sont-ils plus ou moins riches, plus ou moins urbains ou plus cools que les autres ? La web-BD de Bio Consom'acteurs issue de l'étude Bionutrinet montre que la réalité est bien plus complexe, qu'il n'existe pas une mais de nombreuses façons de consommer bio...