Conscience éco-citoyenne grandissante des consommateurs sur les emballages alimentaires.

22/07/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

L'IFOP a réalisé un sondage en février 2010 pour le compte de l'ACN (Alliance Carton Nature) sur « Les Français et les emballages de produits alimentaires ».

Quelques comparaisons :

 

+

-

La Brique

  • Facile à ranger
  • Recyclable (tri aisé)
  • Matériaux le plus respectueux de l'environnement
 

La Conserve

  • Prix
  • Prête à l'emploi
  • Facile à stocker
  • Rapide à utiliser
  • Appétence
  • Souvent associée à des catégories de produits spécifiques (ex légumes)

Le Verre

  • Hygiénique
  • Esthétique
  • Bon pour les produits de qualité et de tradition
  • Plébiscité par les seniors
  • Transparence pas toujours adaptée à tous les produits (ex couleur des soupes)

Les résultats de ce sondage montrent que le critère environnemental prend de plus en plus d'ampleur dans le choix des consommateurs. Ce critère arrive en 3ème place après le prix et le caractère pratique du conditionnement avec 67 % des suffrages en ce qui concerne les liquides (lait, jus de fruits...). L'attente est forte vis-à-vis des distributeurs desquels on espère une mise en avant appuyée des produits dont le contenant est plus respectueux de l'environnement (93 %).

Les Français sont particulièrement sensibles à la fin de vie des produits (matériaux recyclables et biodégradables (62 %) et un peu moins concernés encore par la fabrication amont des produits et l'émission de CO2 qui en résulte (37 %).

Décryptage : La démarche éco-citoyenne progresse dans tous les secteurs de la consommation. Les campagnes publicitaires menées depuis des années par les pouvoirs publics sur le tri sélectif ont conduit à une forte sensibilisation des acheteurs sur le caractère recyclable des emballages.

Les informations sur les conséquences pour la planète des gaz à effet de serre sont plus récentes, mais nul doute que les préoccupations gouvernementales fortes sur les émissions de CO2 entraîneront un mouvement de fond.

Pour ce faire, l'affichage environnemental obligatoire, même s'il a été décalé de 6 mois au 1er juillet 2011, devrait contribuer à une plus grande conscience des consommateurs sur l'impact de leurs achats sur l'environnement.

Tout l'enjeu sera de trouver des critères simples et faciles à lire et à comprendre pour le shopper.

Sources

« L’environnement entre dans les critères de choix », Process, Mai 2010.

Auteur Catherine Miniot, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Biodéchets : des ressources alimentaires en or !

Le 26/07/2017

La valorisation des biodéchets, enjeu environnemental conséquent et reflet d'une prise de conscience sociétale, est devenue une tendance de fond aujourd'hui. Les déchets organiques représentent environ 40 % de la totalité des résidus. Des starts-up aux acteurs de la restauration, certains ont décidé de profiter de ce nouveau potentiel.

Le "sans traitements", une réponse alternative à mi-chemin entre le conventionnel et le bio. Démarche opportuniste ou durable ?

Le 24/05/2017

A mi chemin entre le bio et le conventionnel, l’arrivée d’une voie "sans traitement" semble représenter une réponse aux consommateurs alternatifs, pas encore bio-convertis… Cette nouvelle filière saura-t-elle néanmoins séduire durablement les influentes générations Y et Z, dites "sans concessions" à l'égard de leur responsabilité sociétale ?
[...]

Chiffres clefs 2016 de la consommation de produits biologiques en France

Le 22/03/2017

L’Agence BIO avec l'appui du CSA vient de publier son baromètre 2017 de consommation et de perception des produits biologiques en France. Principaux enseignements...