Le m-commerce, le nouveau marché de proximité

19/07/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le commerce mobile émerge en France. Selon la FEVAD, le nombre d'acheteurs sur mobile a augmenté de 29 % en 2009. Le m-commerce, dont  l'émergence s'explique par le succès grandissant de l'iPhone (4.5 millions de ventes), permet aux consommateurs d'effectuer des achats où qu'ils soient et d'être alertés sur les promotions et les bons de réduction des enseignes. Pour cela, rien de plus simple, il leur suffit de télécharger les applications des distributeurs sur leur Smartphone.

Franprix est un des pionniers de l'alimentaire en termes de services mobiles. Outre son application proposant aux consommateurs d'effectuer leur liste de courses, il a proposé lors de la foire aux vins des bouteilles avec codes barres communicants.

Des leaders, industriels comme distributeurs - dont Nestlé, Carrefour ou Metro -, se sont rassemblé au sein de l'initiative MobileCom de GS1 afin d'établir des normes concernant ces codes barres intelligents. Ils ont également œuvré à l'installation de standards ouverts pour une communication sur mobile fluide et rapide.

Décryptage : Une nouvelle relation client apparaît via le mobile, davantage centrée sur la proximité. D'après Forrester, le web mobile pourrait connaître un taux de pénétration de 41 % en 2014 en France (contre 13 % aujourd'hui selon l'Arcep). Face à cette perspective, les distributeurs se mettent en ordre de marche pour offrir de nouveaux services : recettes, infos produit, géolocalisation du magasin le plus proche, magazine sur les tendances.


Le frein : Selon une étude de l'ATG, une majorité des Français n'a pas encore testé le m-commerce. Ce manque d'engouement s'explique en partie par le manque de sécurisation des transactions financières réalisées via un mobile. En effet, selon cette même étude, une personne sur trois affirme qu'elle serait plus susceptible de faire ses achats via son mobile si les marchands mettaient en place un système de paiement sécurisé et facile à utiliser. Mais les solutions sont en route...


Les médias actuels sont anciens ; le m-commerce induit de nouveaux modes de consommations et ouvre la voie à de nouvelles stratégies de communication. Autant d'enjeux pour distributeurs et industriels...

Sources

« Les enseignes s’appliquent », Points de vente, Juin 2010 ; « Un seuil de rentabilité à 1 million de contacts », Points de vente, Juin 2010 ; Etude ATG « Comportement des consommateurs européens envers le commerce mobile », octobre 2009 ; « France : l’Internet mobile », Le Journal du Net, Avril 2010

Auteur Sandra LE BOTLAN, CCI RENNES BBRETAGNE

A lire également

Marché du sushi : la GMS se différencie par une offre version DIY.

Le 18/12/2017

La France est devenue le plus gros consommateur de sushis en Europe… Depuis quelques années, ce mets japonais a pris son envol. Et l'offre ne se résume plus aux chaines de restaurants. La GMS a su se positionner avec des corners dédiés tandis que les industriels proposent des solutions pour réaliser ses propres sushis de façon simple et esthétique.

TeaBrewer : une expérience de thé gastronomique avec la praticité d’un sachet de thé

Le 12/12/2017

Les innovations issues de l’expérience utilisateur, offrant une réponse à une problématique de consommation sont souvent l’objet de projets d’innovation réussis... Inspiré du CoffeeBrewer, Ulrik Skovgaard Rasmussen a donné naissance au TeaBrewer, offrant une réponse à la consommation d’un thé de qualité en toutes circonstances !


[...]

Yaourt " fin de repas" : vers une fin de règne ?

Le 20/11/2017

Produits de grande consommation, les produits laitiers présentent des atouts nutritionnels indiscutables. Afin de faire face à un marché en souffrance, les produits laitiers sortent de leur carcan "fin de repas" et les industriels innovent sur le segment snacking sain, répondant ainsi à l'attente de consommateurs en terme de nomadisme.