IAA. Café, thé, chocolat : demande de premium.

18/06/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Quelle soit de café, de thé ou de chocolat, la consommation de boissons chaudes évolue vers une demande de plus de qualité. Les grandes tendances observées sont les suivantes :

Café

  • La consommation de café en France ne progresse pas
  • On observe un vieillissement des buveurs de petit noir
  • Les jeunes attendent des offres plus sucrées, aromatisées...
  • Les consommateurs sont de plus en plus connaisseurs
  • On boit maintenant du café de qualité à la maison
  • Les CHR proposent des cartes de cafés personnalisées
  • L'innovation se développe : froid, glacé, frappé, gourmand...
  • Demande croissante d'origines variées et d'assemblages originaux
  • Part croissante du développement durable et du commerce équitable

Chocolat

  • Le lait remplace l'eau dans le chocolat  chaud
  • Le chocolat devient de plus en plus épais et onctueux
  • Innovation avec le chocolat frappé : traditionnel, blanc, capuccino...
  • Apparition de chocolatières sur les comptoirs de cafés pour booster la demande

Thé

  • Avec seulement 300 g par habitant et par an, la France a encore beaucoup de potentiel
  • Le thé profite du vecteur santé d'un produit sain et naturel
  • La dégustation se fait à toute heure et plus seulement le matin
  • Les consommateurs sont de plus en plus connaisseurs
  • Les salons de thé se multiplient
  • Le thé se propose se plus en plus en feuilles entières et non brisées
  • Les sachets sont remplacés par la soie et le voile pour sublimer les arômes
  • Part croissante des labels bio et du commerce équitable

 

Décryptage : La vague qualitative que l'on observe sur les boissons chaudes semble couvrir aujourd'hui de nombreux secteurs. Le milieu de gamme est bousculé et peine à trouver ses marques. Une radicalisation s'opère avec :

  • d'un côté, le discount qui répond à des préoccupations que l'on croyait conjoncturelles mais qui s'attardent pourtant,
  • de l'autre, le premium qui comble le sentiment d'ascèse que le consommateur s'impose à lui-même.

En période de crise, le plaisir devient une échappatoire salvatrice. Et quoi de plus plaisant que de s'offrir le luxe d'acheter de la qualité, du gourmand, de l'unique, du cher ?

L'industriel y trouvera la possibilité de retrouver des marges perdues sur un mass market tiré vers le bas par des négociations avec les distributeurs toujours plus serrées.

Sources

"Les boissons chaudes : la clientèle en demande de qualité et de labels", Néorestauration, Juin 2010.

Auteur Catherine Miniot, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Tendance partage : de l'entrée au dessert...

Le 12/10/2017

Manger n’aspire pas seulement à nourrir le corps physiologiquement, manger c'est ausi "nourrir" le lien social. De la planche à partager à la pièce maxi format, la commensalité prend plusieurs formes, avec pour objectif de lier et réunir des groupes de consommateurs. Tendance forte, le partage se fait désormais de l'entrée au dessert.

La Donut Mania

Le 12/09/2017

Populaire aux États-Unis depuis les années 1950, le Donut semble conquérir le marché européen. Véritable sujet d'innovation culinaire, le donut se décline sous toutes les coutures : de la pâtisserie fluorescente aux steaks hachés, exit la platitude, place à la rondeur et à l'éclat !

Le design inspire le monde culinaire...

Le 18/07/2017

Penser les aliments comme des matériaux à part entière, c'est la mission du design culinaire ou Fooddesign ! Faire beau mais en restant cohérent dans l'utilisation de l'ingrédient, de sa texture.
Haute couture, sculpture, peinture, graphisme, tous jouent sur une impression de volume.