IAA. Bio Cohérence : encore plus bio.

11/06/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Un nouveau label bio vient de voir le jour. Lancé par l'association Bio Cohérence qui regroupe les acteurs du bio de la première heure (la FNAB, Biocoop, Biomonde, ProNatura, Biogalline, ...), ce label se veut bien plus volontariste que le label bio européen et même que le label AB.

60 critères supplémentaires ont été rajoutés au règlement européen pour garantir un niveau d'exigence supérieur qui sera certifié par les organismes déjà existants : Ecocert, Certipaq, Agrocert, Qualité France et SGS.

Quelques exemples :

  • Refus total des OGM
  • Alimentation animale 100 % bio,
  • Non cohabitation de bio et de non bio sur une même exploitation,
  • 3 traitements allopathiques maximum par élevage et par an,
  • 100 % d'ingrédients bio dans les produits transformés,
  • Matières premières exotiques équitables...

L'arrivée de l'estampillage Bio Cohérence est prévue en magasin en 2011.

 

Décryptage : Les partisans d'un Bio engagé regrettent la baisse des attendus du logo AB dont le cahier des charges doit, depuis le 1er janvier 2009, se calquer sur le label bio européen. Plus « light » que la réglementation française, le nouveau logo européen va obligatoirement apparaître sur les produits bio le 1er juillet 2010.

Au-delà du bien fondé ou non de cette démarche responsable, quel sera l'impact sur le consommateur ? A part les éco-citoyens avertis, qui connaît exactement les règles qui se cachent derrière les estampillages bio ?

65 % des français considèrent qu'il y a déjà trop de labels pour les produits durables selon l'étude Institut Médiascopie/Ethicity 2010. De plus, le label européen à venir était déjà moins connu que le label AB et nombre d'industriels ont prévu d'apposer les 2 logos sur les produits pour rassurer l'acheteur.

Celui-ci sera-t-il le 3ième en attendant d'être aussi connu que le logo AB ?

Cela risque de faire beaucoup d'encre et de place sur les emballages pour se revendiquer éco-responsable...

Bio coherence

Sources

« Bio Cohérence, une marque plus bio que le bio », RIA, Mai 2010.

Auteur Catherine Miniot, CCI Rennes

A lire également

Pertes et gaspillages alimentaires : point à date et enjeux

Le 12/12/2016

Selon une étude réalisée pour l’ADEME, les pertes et gaspillages alimentaires générés tout au long de la chaîne alimentaire, sont estimés à 10 millions de tonnes par an. Transformateurs et distributeurs s’engagent. Pistes de réflexion.

L'identité bretonne : entre le bio, le mélange des genres, le fun et décalé…

Le 06/12/2016

La Bretagne est particulièrement dynamique en matière d'innovation agroalimentaire et demeure une véritable vitrine internationale. En misant sur la naturalité, le terroir, les entreprises "made in Bretagne" répondent aux attentes évolutives et montrent le dynamisme du secteur en matière d’innovation et d’adaptation.

Waitrose packaging en déchets alimentaires

Des déchets alimentaires pour faire des packagings alimentaires : la boucle est bouclée !

Le 10/10/2016

En Grande Bretagne, l’enseigne de distribution Waitrose vient de lancer deux références de pâtes alimentaires dans des packagings réalisés à partir de déchets de production de ces mêmes pâtes.