Consommation des seniors à horizon 2015.

04/06/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Une étude du CREDOC sur la consommation et les modes de vie vient de sortir sur les seniors (les plus de 50 ans) dont voici les principaux enseignements.

 

Les dépenses de consommation

En 2015, les seniors pèseront plus de 50 % dans les dépenses de consommation, pour un poids démographique de 39 %

Le top 3 des secteurs concernés est le suivant :

Dépenses des seniors

 Dans les "autres services", on trouve les assurances, soins de beauté, services financiers...

 

Les produits alimentaires privilégiés seront  de qualité et non préparés.

 

La consommation des seniors est caractérisée de la manière suivante :

  • Leurs ressources continueront d'être élevées (à 50 ans) : double retraite + revenus du patrimoine
  • Revenus en moyenne plus élevé que les moins de 50 ans
  • Dépenses qui diminuent au fur et à mesure de l'avancée en âge
  • Le taux d'épargne s'accroît avec l'âge (en moyenne 17 % contre 1 % pour les moins de 50 ans)
  • Un manque de produits et services adaptés qui freine la consommation

 

4 profils de consommation

 

Les ménages de seniors actifs

  • 36 % des ménages seniors
  • Une personne du couple en activité
  • Encore un enfant à charge pour 41 % d'entres eux
  • Revenus élevés qui représentent 46 % des revenus des seniors
  • Niveau de consommation élevé
  • Taux d'épargne de 15 %
  • Fortes dépenses en restauration, communication, habillement et
  • Loisirs
  • Hausse prévisible de leur consommation dans les 10 ans à venir

Les jeunes retraités de moins de 70 ans

  • 26 % des ménages seniors
  • Dépenses de consommation élevées
  • Taux d'épargne de 8 %
  • Dépenses dans les vêtements, équipement du foyer, transport, voyages et sorties culturelles

Les ménages de retraités âgés en couple

  • 18 % des ménages seniors
  • Ressources financières assez élevées
  • Mais consommation faible
  • Taux d'épargne de 28 %
  • Premier poste de dépenses : Alimentation
  • Selon l'étude, avec une offre de produits et services adaptés ou spécifiquement dédiés à cette cible (prenant en compte le vieillissement - ouïe, vue, équilibre, mobilité, souplesse, goût, odorat) pourrait faire augmenter la consommation de 15 points.

Les retraités âgés seuls

  • 20 % des ménages seniors
  • Ressources faibles
  • Consomment très peu
  • Taux d'épargne élevé 25 %
  • Part du logement élevée et services à domicile
  • Baisse des dépenses de santé car la solitude conduit à moins se prendre en charge

 

 Part de l'alimentation

 

Des opportunités pour les entreprises

Dans l'alimentaire, il faut privilégier des offres de prévention sans but curatif.

Les trois orientations principales concernent les maladies cardiovasculaires, l'ostéoporose ou les soins de la peau.

 

 

Les pouvoirs publics vont jouer un rôle prédominant dans le développement et la structuration du marché des seniors. Une nouvelle notion est en train d'apparaître qui devrait être relayée par les politiques publiques : le design universel.

 

Définition du design universel
Université de Caroline du Nord - USA.

"Le design universel est un concept du design qui reconnaît, respecte et apprécie le plus large éventail possible d'aptitudes humaines, auxquelles il tente de s'adapter en relation avec la conception de tous les produits, environnements et systèmes d'information. Dans la pratique, cela nécessite une sensibilité à autrui, fondée sur une connaissance approfondie des personnes, de tous les âges et dotées d'aptitudes diverses. Il  dépasse en même temps le concept du design de l'accessibilité, adaptable et à la disposition de tous, y compris les handicapés. Cette approche permet d'éliminer la nécessité de fonctions et d'espaces spécifiques ce qui, pour certaines personnes, dénote souvent un caractère blessant ou du moins embarrassant, un aspect différent et aussi généralement des coûts plus importants."

 

 

Sur son site Frédéric Serrière Président de Senior Stratégic apporte un éclairage complémentaire aux données chiffrées du CREDOC.

 

L'arrivée des « Baby-boomers » sur le marché des seniors va profondément changer les modes de consommation.

C'est une génération effectivement habituée à beaucoup consommer et beaucoup disent que cela continuera. A noter cependant que leurs valeurs sont beaucoup plus portées sur l'individualisme que sur le collectif et que leurs attentes seront donc différentes des seniors d'avant.

 

Tous les scénarios de reprise économiques sont fondés sur le maintien de la consommation de ces nouveaux seniors.

Pourtant certains avancent d'autres hypothèses.

  • Les pensions et retraites vont baisser dans les années à venir
  • Les baby-boomers n'ont pas assez épargné pour leur retraite
  • Risque d'une prise de conscience brutale de l'ampleur des effets de la réforme et crainte pour l'avenir
  • Baisse de la consommation au profit de l'épargne

 

Au-delà du quantitatif pur, sur leur mode de consommation, des éléments importants sont à prendre en compte :

  • Baisse des achats impulsifs (aux Etat Unis - 48 % en 2008 sur cette cible) et hausse des achats de besoins et de nécessité
  • Demande de produits plus haut de gamme
  • Allongement du cycle de renouvellement
  • Remise en question psychologique et quête de sens à propos de leurs achats (recherche de bonheur plutôt que de plaisir)

 

 

Sources

"Les seniors, une cible délaissée", CREDOC, Mai 2010. http://www.seniorstrategic.fr

Auteur Catherine Miniot, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Si le végétal gagne du terrain, les Français restent attachés à la consommation de produits carnés. Les chiffres en faveur du flexitarisme…

Le 14/12/2017

En 2016, le Petit Robert intégrait dans ses pages le mot "vegan". En 2017, c'est le mot "flexitarisme" qui a fait son arrivée dans les dictionnaires de la langue française. Ce terme bénéficie ce jour d’une forte notoriété auprès des médias, sur les réseaux sociaux et, par conséquent, dans la stratégie des marques.

Naï-Cha : La nouvelle boisson végétale à base de thé "made in Breizh"

Le 21/11/2017

Naï-Cha, c’est une nouvelle boisson 100% végétale & gourmande "Made in Breizh". Elle est à la confluence de 5 tendances phares du moment : l’essor d'une offre "petit déjeuner" nomade, la dynamique des boissons à base de thé, l’attractivité des recettes ethniques et l’essor incontesté du bio et du végétal ! Voilà un avenir qui s'annonce prometteur…

Packagings alimentaires : les médailles d'or des Pentawards 2017

Le 10/10/2017

Les Pentawards 2017, reconnus comme la plus prestigieuse compétition mondiale dédiée exclusivement au design packaging sous toutes ses forme ont été remis à Barcelone le 23 septembre dernier. Vue sur les plus beaux packagings « food » mondiaux par catégories de produits.