IAA. Le dessert, produit plaisir des consommateurs.

28/05/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Les desserts lactés frais sont plébiscités par les consommateurs y compris les produits hauts de gamme. Ils pèsent actuellement 1.37 milliard d'euros et 89 % des ménages en achètent.

Si les produits traditionnels bénéficient d'un franc succès, les acteurs de ce secteur n'hésitent pas à étoffer leurs gammes par de nombreuses innovations : tendance fraîcheur via les fruits ; tendance sensation via des mariages de textures (fondant, croquant).

Néanmoins, ce rayon ne parvient pas encore à séduire certaines cibles comme les célibataires (jeunes et seniors), les foyers d'une personne ou les revenus aisés.

Décryptage : Alors que la crise économique se ressent dans le domaine de la restauration (les français font facilement l'impasse sur les desserts), il n'en est pas de même pour la GMS.

Le dessert, associé au plaisir et au réconfort, échappe aux restrictions budgétaires des consommateurs. Ces derniers se privent de nombreux produits mais en retour, ils se laissent guider par leurs envies dans ce rayon. L'axe plaisir reste donc la valeur la plus importante en matière d'alimenation, avec des recettes, des goûts et des textures de plus en plus contrastés.

Sur le segment des desserts ultra-frais, il ne s'agit plus de faire attention à son porte-monnaie ou à sa ligne : l'heure est à la délectation.

Sources

« On ne se prive pas de dessert ! », LSA, mai 2010 ; « Equilibre et gourmandise », France Snacking, mars/avril 2010 ; « Les desserts lactés, naturellement bons ! », La cuisine collective, Mai 2010

Auteur Sandra LE BOTLAN, CCI RENNES BBRETAGNE

A lire également

Désaisonnaliser et rajeunir l'image du gibier.

Le 19/01/2017

Au Québec, Canabec réenchante l'image du gibier… L'entreprise mise d'une part sur l'information en apposant des logos permettant facilement d'identifier l'intensité de goût. D'autre part, le fabricant joue la carte de l'usage avec le développement de gammes dédiées à des plats en vogue.

Communication : et si les marques aidaient les consommateurs à se détendre ?

Le 19/12/2016

Le temps est une mesure fugitive. Tout se fait à allure effrénée, au niveau professionnel comme personnel. Ceci influence notre façon de consommer et, par voie de conséquence, notre bien-être. Certaines marques prennent le parti de nous faire ralentir… Aperçu de quelques communications axées sur la nécessité de se détendre ou de faire un break.

La déferlante vague des algues au SIAL Paris 2016

Le 22/11/2016

Portées par leurs propriétés nutritionnelles, les algues s'annoncent comme un ingrédient à fort potentiel dans les années à venir. Très présentes dans les allées du SIAL 2016, elles se déclinent dans de nombreuses recettes à la recherche d'un nouveau plaisir gustatif et d'une variété des sens.