La Leaf à 30 000€ : pas si chère que ça ?

21/05/2010 (modifié le 21 mai 2010)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Nissan va commercialiser la Leaf en Europe d'ici la fin 2010 pour un prix approchant les 30 000€ - aides gouvernementales déduites. Ces 30 000€ incluent le prix des batteries (48 cellules de batteries pesant un total de 250 kg) et proposent les mêmes équipements qu'une voiture diesel ou hybride ayant un prix équivalent. Ainsi, la Leaf sera équipée de la navigation par satellite, une caméra de parking, un kit de recharge rapide, l'air conditionné ainsi qu'une connectivité pour smartphone et il n'y aura quasiment aucun équipement en option.

De segment C, la Leaf est donc une vraie voiture familiale. Certes, son prix d'achat ne semble pas accessible à tous les foyers. Mais si l'on considère que le coût du déplacement revient entre 1€ et 2€ pour 100 km (suivant le coût de l'électricité dans chaque pays où elle sera commercialisée) contre 10€ en moyenne pour un véhicule thermique, l'équation pourrait vite tourner en faveur de la Leaf, surtout dans un contexte où le prix du pétrole pourrait augmenter de façon structurelle (Lire La baisse du prix du pétrole : l’illusion du court terme).

A ceci près que pour encourager les personnes à augmenter leurs déplacements avec leurs voitures électriques (pour à fortiori augmenter le retour sur investissement), alors qu'elles sont au départ destinés à un usage quotidien limité, il faut un réseau de bornes de recharge important et surtout mettre à disposition des utilisateurs des bornes de recharges rapides qui permettront plus de souplesse et de liberté dans l'utilisation du véhicule électrique.

 

A lire également

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.

Les transports à la demande : la mobilité qui sauvera les villes ?

Le 15/09/2017

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.