IAA. A des degrés divers : la proximité, une valeur sûre.

18/05/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Haricots verts du pays de Brocéliande ou brocolis du pays des Abers, le Paysan Breton affine la proximité à des terroirs de plus en plus spécifiques.

Parallèlement, Christian Estrosi, ministre de l'Industrie, s'est prononcé pour un label "made in France " pour soutenir l'emploi en incitant les industriels à produire en France. Les distributeurs, quant à eux, doivent se référer au décret 2010-109 applicable depuis le 1er février 2010 (sanctions prévues à partir de Septembre) qui stipule que « la mention relative à l'origine des produits doit être inscrite, de façon visible et lisible, en caractères de taille égale à celle du prix ».

Décryptage : La vague des " locavores" qui affirme la sensibilisation des consommateurs au rapprochement avec les producteurs se décline sous toutes ses formes.

De plus en plus précise chez les industriels - de la région, au pays, à la ville...- la tendance devient un argument politique plus global porté par la crise.

Du protectionnisme passé au "Proxi-washing" ? En tout cas un axe de différenciation et d'innovation possible pour les industries agroalimentaires.

Sources

"L'origine distingue Paysan Breton", Linéaires, Mai 2010. "Certification : bientôt un label made in France ?", LSA, 29 Avril 2010. "Affichage de l'origine : un problème de taille", Linéaires, Mai 2010.

Auteur Catherine Miniot, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Anti-gaspi : les crackers Résurrection valorisent les drêches de brasserie

Le 13/04/2018

Transformer un déchet en ressource, telle est l'idée de Nathalie Golliet et Marie Kerouedan. Après avoir créé en 2015 Re(f)use, une structure visant à valoriser les déchets culinaires, ces deux passionnées lancent, dans un esprit de développement durable les crackers Résurrection issus des drêches de brasseries.

"Nous, épiceries anti-gaspi", prochaine ouverture à Rennes !

Le 29/03/2018

Face à l'engouement pour la lutte contre le gaspillage alimentaire, les initiatives se multiplient. Deux entrepreneurs engagés, Vincent Justin et Charles Lottmann, lancent un nouveau circuit de distribution permettant aux fournisseurs de vendre leurs produits déclassés et invendus dans l'enseigne "Nous".

Sans pesticide, sans insecticide, zéro résidu ou sans traitement après récolte... A chacun sa promesse.

Le 15/03/2018

Les pesticides occupent aujourd'hui une large place dans les débats… Encouragées par les considérations des consommateurs toujours plus inquiets et une actualité qui renforce la défiance, les filières ont déjà pris les devants. Pommes de terre, tomates et autres fruits et légumes font le choix de logos impactants pour se différencier en linéaire.