IAA. Huile de palme : le buzz impacte les industriels.

06/05/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

L'huile de palme, habituellement très utilisée en raison de son prix abordable, est aujourd'hui victime du lobby vert.

En effet, les cultures de palmiers à huile se sont grandement développées ce qui entraîne aujourd'hui une déforestation massive en Malaisie et en Indonésie. Dans une vidéo dénonçant le lien entre la production d'huile de palme et la disparition des orangs-outans sur l'île de Bornéo, Greenpeace a créé un buzz  en s'élevant contre Nestlé et son produit Kit Kat.

Suite à l'émotion générée, de nombreuses marques telles que Findus France, Lesieur et Casino ont anticipé une éventuelle polémique en changeant leurs formulations pour substituer  ce composant par d'autres huiles végétales dans leurs produits. Quant à Nestlé, il optera d'ici 2015 pour des huiles de palme certifiées, « éco-produites ».

 

Décryptage : Aujourd'hui, les marques ont pour obligation d'adopter un comportement éco-responsable. La qualité de leurs produits est importante mais ne suffit plus. Au-delà de la législation, des groupes de pression influent sur leurs décisions. L'Internet est une forme de communication aujourd'hui incontournable et la force du buzz doit être prise en compte par les industriels.

Il est donc nécessaire pour les marques de mettre en place une surveillance de leur e-réputation. Pourquoi pas en intégrant une fonction de webmaster afin de veiller aux informations émergeantes sur le net ?

Sources

"L’huile de palme dans le collimateur", Process, avril 2010.

Auteur Sandra LE BOTLAN, CCI RENNES BBRETAGNE

A lire également

Afficher le prix producteur/fournisseur : de l’exception au standard de demain !

Le 09/10/2017

Les petits ruisseaux feront les grandes rivières… A l’heure où la guerre des prix fait encore débat autour de « qui paye quoi ? » et « qui est le plus gros méchant loup ? », afficher le prix producteur ou fournisseur réengage le dialogue autour d’un prix consommateur "juste" pour échapper (enfin) à la course au prix "le plus bas"…

Ooho encapsule l’eau dans une membrane biodégradable aux algues

Le 18/09/2017

Ooho marque les esprits et connait déjà un gros succès sur les réseaux sociaux avec une capsule d’eau comestible et durable sous forme de bulle biodégradable. Elle fait de l’ombre aux bouteilles en plastique, ouvrant des perspectives d’évolution des pratiques de consommation d’eau, à commencer par les usages nomades ou sportifs...

En quoi le consommateur bio diffère du consommateur de produits conventionnels ? Etude Bionutrinet

Le 06/09/2017

En quoi manger bio est-il différent de ne pas manger bio ? Les consommateurs sont-ils plus ou moins riches, plus ou moins urbains ou plus cools que les autres ? La web-BD de Bio Consom'acteurs issue de l'étude Bionutrinet montre que la réalité est bien plus complexe, qu'il n'existe pas une mais de nombreuses façons de consommer bio...