IAA : Décisions de l'EFSA, Danone prend les devants.

04/05/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Danone, prétextant « le manque de visibilité dans l'application du règlement européen sur les allégations santé », a préféré prendre les devants. Afin d'éviter les risques médiatiques qu'entraînerait un refus de validation, l'industriel a retiré les dossiers d'allégation santé portant sur ses deux produits phares, Activia et Actimel. Les publicités relatives à ces deux produits vont donc cesser de vanter les bienfaits de leur consommation sur la santé en Europe. 

Mais rien ne dit que les consommateurs changeront leurs habitudes, ces deux produits étant bien ancrés dans leur quotidien.

Décryptage : Le PNNS met en avant le lien entre alimentation et santé ; les consommateurs sont demandeurs d'aliments fonctionnels... Mais les industriels sont freinés par la Commission Européenne : à date, moins de 10 demandes d'allégations ont reçu un avis positif par l'EFSA.

Cependant, il n'est pas toujours nécessaire de prouver scientifiquement le bénéfice santé, comme le démontre l'engouement  pour la phytothérapie utilisée de longue date.

Concernant les probiotiques, tous recalés, il y a fort à penser que les consommateurs resteront fidèles aux « gestes de consommation » auxquels ils ont été formatés par Danone depuis plus d'une décennie. En effet,  face à la cacophonie des messages nutritionnels, les probiotiques sont connus et compris des Français : 64% d'entre eux les associent à des bienfaits digestifs et immunitaires.  

Sources

"Activia et Actimel vidés de leur substance ?", LSA, 22 avril 2010.

Auteur Stéphanie Le Donge, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Innover sur le segment de la minceur : Coca-cola Plus, le brûleur de graisses ?

Le 18/05/2017

Partout dans le monde, les politiques font la chasse aux calories, accusant divers produits, dont les sodas, de l’épidémie d'obésité. Charge aux industriels d'être proactifs et, avant toute coercition, de s'adapter tantôt par des stratégies de reformulation, tantôt par des actions de communication ou d'éducation nutritionnelle. Cas de la minceur...

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.

Eaux de bouleau, d'érable, de bambou... Les stars des eaux santé !

Le 20/04/2017

Après l'eau de coco, de nouvelles eaux surfent sur la vague naturelle voire élémentaire. Utilisées depuis des millénaires à des fins médicinales, les eaux de bouleau, d'érable et de bambou apparaissent en grande consommation. Sur quelles promesses marketing s'appuient les marques pour investir le secteur boisson ?