Distribution : Caves à fromages : théâtralisation grandissante de la distribution.

04/05/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le rayon de fromages à la coupe étant en déclin structurel malgré toutes les initiatives proposées, certains distributeurs vont plus loin dans l'animation du rayon. Des caves d'affinage ont vus le jour dans certains magasins : clayettes couvertes de fromages visibles des clients derrière un mur vitré. Plutôt dans des régions très consommatrices de fromages (Auvergne, Est de la France), la démarche est souvent initiée par des directeurs de magasins passionnés qui mettent en avant les spécialités locales et autres fromages AOC.

Cette initiative donne une image de spécialiste au magasin. Pourtant la chose n'est pas aisée : trouver de la surface disponible, approvisionner et gérer au quotidien... le tout pour quelle rentabilité ? La démarche ne concerne pour l'instant que 10 % des magasins plutôt tournés vers le frais dans des enseignes telles qu'Intermarché, Système U, Leclerc.

 

Décryptage : face aux attaques permanentes du hard-discount et du low cost sur les prix, les distributeurs ont souvent la tentation de monter en gamme sur leurs offres et leurs services. Ils se tournent alors vers les magasins traditionnels an ajoutant des offres qui leur étaient jusque là réservées. C'est la théâtralisation inéluctable de la distribution qui travaille son image pour préserver ses marges en attaquant un marché de niche plutôt que de volumes.

Cf. : « La roue du commerce » : présentation d'Olivier Dauvers sur le Hard Discount.

http://www.themavision.fr/jcms/c_155376/distribution-les-rendez-vous-du-marketing-agro-alimentaire-le-hard-discount-et-le-marche-du-low-cost?cid=c_40104&portal=OP_22279

 

Dans une période où les consommateurs sont en recherche de leurs racines locales et ont la nostalgie du passé, cette initiative « fromagère » semble bien adaptée. A voir si les obligations de rentabilité des distributeurs ne cantonneront pas ces initiatives à des épiphénomènes.

Sources

"Des caves à fromages encore trop discrètes", LSA, Hors Série, Avril 2010.

Auteur Catherine Miniot, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Agrilait confirme son ancrage local et personnalise la relation entre le consommateur et SA région.

Le 18/01/2018

Sur un marché du lait longue conservation à la peine, le local est l’une des valeurs refuge. Pour preuve, "Le Lait d’Ici", "En direct des Éleveurs" ou "C’est qui le Patron" remportent les faveurs des consommateurs. Agrial, via sa filiale Agrilait, va plus loin dans sa communication en tissant un lien fort entre le consommateur et sa région…

Le "gender marketing" en alimentaire ne mise pas que sur la taille de la portion.

Le 19/12/2017

A l'heure où le "gender marketing" bat son plein dans les rayons jouets, certaines initiatives se démarquent en alimentaire. Non sans rappeler Charal et sa gamme "petit Appétit", les burgers genrés de Spar en Autriche misent sur le format pour créer des besoins différenciés entre hommes et femmes et donc multiplier les intentions d’achat.

Si le végétal gagne du terrain, les Français restent attachés à la consommation de produits carnés. Les chiffres en faveur du flexitarisme…

Le 14/12/2017

En 2016, le Petit Robert intégrait dans ses pages le mot "vegan". En 2017, c'est le mot "flexitarisme" qui a fait son arrivée dans les dictionnaires de la langue française. Ce terme bénéficie ce jour d’une forte notoriété auprès des médias, sur les réseaux sociaux et, par conséquent, dans la stratégie des marques.