Distribution. L'Eau vive : un concept coloré pour consommer bio.

30/04/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Principalement implantée dans la région Rhône Alpes avec 18 points de vente, l'enseigne Eau Vive (vente de produits bio) ouvre un nouveau magasin en Seine et Marne. L'enseigne se distingue par un merchansising novateur et coloré. Chaque espace est identifié par un code couleur : espace frais en bleu, surgelé en blanc, cave à vins en rouge bordeau, épicerie en orange, pôle bien être en violet, espace lecture en vert et hygiène et entretien de la maison à nouveau en blanc.

Avec des meubles bas et un espace ouvert, le consommateur visualise rapidement toutes les catégories. Le mobilier est en imitation bois et des spots à faible puissance donnent une ambiance tamisée et cosy. L'espace fraîcheur propose entre 50 et 60 références en fruits et légumes mises en avant par un luminaire suspendu.

 Eau vive fraicheur             Eau vive linéaires

Décryptage : Avec des prévisions de croissance toujours fortes jusqu'en 2012 (entre 8 % et 12 %), le bio offre des perspectives de développement importantes aux enseignes spécialisées.

Pour autant, cette croissance est portée par des consommateurs aux profils de plus en plus variés qui adhèrent progressivement à ces valeurs nouvelles du développement durable "bon pour la santé".

La distribution doit donc sortir de ses codes initiaux sur les produits bio qui ne nécessitaient aucune théatralisation puisqu'ils se vendaient pour ce qu'ils étaient intrinsèquement. Le bon peut aussi devenir beau. Ce type de concept permet au consommateur d'ajouter le plaisir de l'acte d'achat à l'objet même de l'achat. Un manière d'ouvrir un peu plus la consommatuion bio à des acheteurs potentiels qui ne demandent qu'à être convertis.

Reste à voir quel est l'impact d'une telle montée en gamme de la distribution sur le prix du bio déjà souvent stigmatisé sur son différentiel élevé par rapport aux produits non bio.

Sources

"L'Eau Vive joue le bio en Technicolor", LSA, 9 avril 2010.

Auteur Catherine Miniot, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Anti-gaspi : les crackers Résurrection valorisent les drêches de brasserie

Le 13/04/2018

Transformer un déchet en ressource, telle est l'idée de Nathalie Golliet et Marie Kerouedan. Après avoir créé en 2015 Re(f)use, une structure visant à valoriser les déchets culinaires, ces deux passionnées lancent, dans un esprit de développement durable les crackers Résurrection issus des drêches de brasseries.

"Nous, épiceries anti-gaspi", prochaine ouverture à Rennes !

Le 29/03/2018

Face à l'engouement pour la lutte contre le gaspillage alimentaire, les initiatives se multiplient. Deux entrepreneurs engagés, Vincent Justin et Charles Lottmann, lancent un nouveau circuit de distribution permettant aux fournisseurs de vendre leurs produits déclassés et invendus dans l'enseigne "Nous".

Sans pesticide, sans insecticide, zéro résidu ou sans traitement après récolte... A chacun sa promesse.

Le 15/03/2018

Les pesticides occupent aujourd'hui une large place dans les débats… Encouragées par les considérations des consommateurs toujours plus inquiets et une actualité qui renforce la défiance, les filières ont déjà pris les devants. Pommes de terre, tomates et autres fruits et légumes font le choix de logos impactants pour se différencier en linéaire.