Services à la personne : partage de bonnes pratiques

22/04/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le Club des Entreprises de Services A la Personne en Ille Vilaine (CESAPIV), a été initié par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Rennes Bretagne (CCIRB). Il met en place de manière informelle mais pour autant efficace des actions visant à proposer aux salariés des entreprises adhérentes des "passerelles" entre employeurs. Chacun ayant conscience qu'un salarié précaire peut basculer très rapidement dans le chômage, l'idée est de lui offrir dès que l'occasion se présente et dès que le montage est possible, des perspectives de complément de revenu. Il s'agit par exemple de trouver des heures complémentaires sans ajouter de déplacements, lorsque l'employeur principal ne peut proposer un temps plein.

La Société Héol, spécialisée dans le ménage repassage et Babychou, spécialisée dans la garde d'enfants, partagent depuis peu les horaires d'une salariée sur ces deux activités distinctes. Bien entendu cela ne peut se mettre en place qu'avec des salariés ayant une double compétence. La professionnalisation, la formation sont également parties prenantes.

Autre exemple, une entreprise spécialisée dans l'entretien de la maison et un boulanger à la recherche d'une vendeuse pour quelques heures dans la journée, se sont accordés sur l'emploi du temps d'un salarié commun de manière à optimiser les plannings et proposer ainsi un temps de travail plus important sur une même zone géographique.

C'est encore un CV qui arrive sur le bureau d'un dirigeant d'une entreprise de services à la personne, membre du club CESAPIV, qui pour l'instant n'a pas l'emploi correspondant aux compétences de cette candidature et qui la transmet aux autres membres du club en recherche de personnel.

Ces exemples démontrent qu'il est possible de pérenniser les emplois dans le secteur des services à la personne et ainsi de fidéliser la clientèle très attachée à conserver les mêmes intervenants.

On entend beaucoup parler de la solitude du chef d'entreprise tous secteurs d'activités confondus et de la solitude des salariés dans les services à la personne qui interviennent souvent seuls chez le client.

Mutualiser les bonnes pratiques et rompre l'isolement font partie des nombreux objectifs du CESAPIV (www.cesapiv.org).

soliTaire - soliDaire : une seule lettre change et ça change tout. 

A lire également

Logistique, transport, supply chain : la blockchain va changer votre métier !

Le 28/11/2016

La 1ère Conférence Nationale Blockchain et Supply Chain a eu lieu le 23 novembre : point de vue sur la manière dont cette nouvelle technologie va bouleverser en profondeur la performance et les métiers de la logistique, du transport et de la supply chain.

Laurent Vigouroux

DDMRP : quand la supply chain crée de la valeur pour l’entreprise

Le 15/04/2016

Pour tout savoir sur le Demand Driven Material Requirements Planning, BSC a interviewé Laurent Vigouroux, consultant indépendant et expert en DDMRP.

Le transport de marchandises « s’uberise », le marché se déstabilise

Le 18/02/2016

Quand le collaboratif devient marchand, c’est l’uberisation. Et cette vague de transformation numérique (BlablaCar, Air B&B, etc.) atteint aussi le secteur du transport de marchandises : comment ? Pourquoi ? Que faire ?