Freshmile veut devenir opérateur de mobilité

04/05/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Freshmile est une association qui regroupe de nombreux acteurs pour développer des solutions locales de mobilité. Elle partage son siège entre l’Alsace, le Luxembourg et l’Angleterre. Sa réflexion sur l'implantation de nouveaux modes de mobilité l'a amené à faire un constat, très proche de celui présenté dans le projet « Véhicule Vert Bretagne ». Ce constat met en effet en évidence un changement de paradigme et une remise en cause du modèle automobile actuel (en particulier pour la mobilité urbaine).

Dans un premier temps, Freshmile souhaite concentrer ses actions vers le marché des déplacements professionnels (flottes d’entreprises et auto-partage), en y intégrant des services de type : géolocalisation, assistance à la recharge… afin de rendre le véhicule électrique le plus disponible possible.
Sur le modèle du marché de la téléphonie, cette association souhaite à terme devenir un opérateur de mobilité.

Le projet Fresmile est porté par la société Novae Energies spécialisée dans le développement, la construction et l'exploitation de centrales électriques d'origines renouvelables.

Quelques noms de partenaires déjà connus : FAM Automobiles (F-City), Saft, DBT (fabrication de bornes de recharge), Mondial Assistance et la SNCF , mais également la société VULog (éditeur de logiciels destinés à gérer la mobilité urbaine). VuLog a, par ailleurs, été retenu par le Prédit pour expérimenter un système d'information consacré au transport multimodal sur la technopôle de Sophia Antipolis..

Ce projet montre aussi que au delà de l'offre des constructeurs automobile, le développement de l’électromobilité suscite également des initiatives de plus petites structures capables d’intégrer des technologies de l'information et de mettre la notion de service au cœur de leur développement.
Une initiative à suivre au regard de celles portées par le territoire breton.

A lire également

L'électrique gagnerait haut la main l'analyse en cycle de vie face au thermique

Le 14/11/2017

Les prises de positions dans plusieurs régions du monde contre le thermique et pour l'électrique ravivent les interrogations sur la pertinence d'un choix électrique et notamment sur la réalité de son avantage environnemental. La revue des études de cycle de vie réalisées par un universitaire belge apporte un éclairage à considérer.

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.