Electromobilité : Le département des Yvelines accueillera la première expérimentation d’envergure

16/04/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Nous avions annoncé fin 2009 que le département des Yvelines serait le fer de lance du déploiement de l’électromobilité en France : soutien financier de l’Etat pour le développement de l’usine de batteries de Renault, appel à projets pour le développement de nouveaux véhicules urbains propres. Aujourd’hui, un nouveau pas est franchi avec l’annonce du gouvernement de soutenir la première expérimentation de véhicules électriques d’envergure.


 
Projet Save : 100 véhicules pour tester l’électromobilité
Après Strasbourg, c’est le département des Yvelines qui accueillera la deuxième expérimentation de véhicules électriques. Ce projet, soutenu par la Région Ile de France, sera financé par le fonds démonstrateur de l'Ademe à la hauteur de 6,5 millions d’€. 
Renault Nissan fournira 100 véhicules électriques et collaborera avec Schneider Electrique (gestion de l’énergie associé) et Better Place (station d’échanges de batteries). Le réseau de recharge sera déployé aussi bien à domicile, qu’en entreprise, parking et sur la voie publique (pour tester tous les cas de figure). Dans cette optique, Renault Nissan vient de signer un accord avec EDF qui participera au déploiement des infrastructures nécessaires à cette plate-forme d’expérimentation. Les premières voitures seront livrées courant 2011 pour une première année test en 2012.

Ancre retour

 
Mooveco labellisé par le pole Mov’éo

Par ailleurs, parallèlement à l’appel à projet concernant la réalisation d’un nouveau véhicule urbain propre (dont le résultat vient juste d'être annoncé, voir ci-dessous), le projet Mooveco porté par 6 PME du Val d’Oise et des Yvelines, et soutenu depuis juin 2009 par la mission mécatronique, vient d’être labellisé par le pôle Mov’éo. Il a pour objectif de développer une gamme complète de véhicules électriques, en intégrant dès la conception la notion de service de mobilité (auto-partage, covoiturage…). Mové’o, en labellisant ce projet, met l’accent sur l’originalité d’un concept novateur de plate-forme unique dédiée à des usages multiples, et s’intéresse plus particulièrement à l’application logistique dit du dernier kilomètre. Ces 6 PME ont créé une SAS (Muses) qui commercialisera les produits mais aussi les services conçus dans le cadre de ce projet :

  • La distribution du dernier kilomètre (2 véhicules pour 1à 8 m3 de marchandises avec ou sans chauffeur). Un premier véhicule est prévu pour la fin de l’année.
  • L'autopartage (3 à 6 places), avec comme axe de réflexion comment positionner le véhicules là où l’on en a besoin. Expérimentation pour 2012.

Et un service spécifique pour:

  • les personnes à mobilité réduite.
  • les professionnels.
  • un usage familial.

Ancre retour

 
Résultat de l'appel d'offre "nouveau véhicule propre"

Et les annonces concernant le département des Yvelines s'enchainent. Le Conseil Régional vient d'annoncer les 4 dossiers retenus dans le cadre de l'appel d'offres "nouveau véhicule urbain propre". Les véhicules doivent avoir une autonomie de 150 km, émettre moins de 60g de CO2/km et coûter moins de 10 000 €. Chaque candidat retenu recevra un budget de 3 millions d'€ pour réaliser un prototype. Liste des projets financés :

  • L'Astute Car d'Akka Technologies (véhicule allégé au maximum pour atteindre 300km d'autonomie avec commandes électriques).
  • La Modulgo d'Induct aura une carrosserie 100% polymère à base d'alcool végétal et des batteries qui se rechargeront sans branchement, par induction.
  • L'Ecletic 2.0 de Venturi équipé d'un calculateur pour échanger avec son mobile via le Wifi.
  • Et Mooveco de Muses (voir plus haut)

Ancre retour

 
Un chemin à suivre
La compétition entre les territoires pour se positionner sur ce marché de la mobilité électrique est bel et bien lancée. Dans ce jeu, la Bretagne a également des atouts à faire valoir. La labellisation de Rennes comme ville pilote pour le déploiement d’infrastructures de recharge est une première preuve de cette volonté.

Ancre retour

A lire également

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.

Les transports à la demande : la mobilité qui sauvera les villes ?

Le 15/09/2017

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.

Cela s'est passé cet été dans la galaxie Véhicules & Mobilités !

Le 01/09/2017

Déjà la rentrée ! Que s'est-il passé cet été dans la galaxie Véhicules & Mobilités ? Vous trouverez ici les articles qui ont retenu notre attention en supplément de notre revue de presse hebdomadaire qui reprend cette semaine :-) Au sommaire : Dieselgate, Mobilité de demain, Bio GNV, Véhicules électriques, voitures autonomes.