Rennes dans la course pour le plan véhicule décarboné

14/04/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Mercredi 13 avril, Jean-Louis Borloo, ministre du Développement durable et Christian Estrosi, ministre chargé de l'Industrie, ont signé une charte d'engagement avec douze collectivités territoriales pilotes mais également avec PSA et Renault, permettant le déploiement dès 2010, d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables destinés au grand public.

Cet engagement, qui fait suite au Plan National présenté par Jean Louis Borloo en Octobre 2009, ( voir Le Plan Véhicules Electriques du gouvernement) présente les initiatives suivantes:

  • Les collectivités territoriales « pilotes » que sont Bordeaux, Grenoble, Rennes, Nice, Angoulême, Pays d'Aix-en-Provence, Orléans, Paris, Rouen, Strasbourg, le Havre et le Grand Nancy, vont entreprendre, dès 2010 le déploiement d'infrastructures de recharges publiques.
  • Renault et PSA devront être en mesure de fournir 60 000 véhicules électriques en France en 2011-2012, tout d'abord à destination des agglomérations qui développent un réseau d'infrastructures de recharge suffisant.
Par ailleurs, un groupement d'entreprises a été constitué afin de lancer un premier appel d'offres de 50 000 véhicules électriques (ayant une autonomie minimale de 150km) le 23 avril prochain. Ce groupement permettra de garantir aux constructeurs des commandes suffisantes au déploiement de la production à l'échelle industrielle.

Le groupement, piloté par La Poste, est constitué d'une vingtaine d'entreprises privées et publiques : ADP, Air France, AREVA, Bouygues, EDF, ERDF, Eiffage, France Télécom, GDF-Suez, Suez Environnement, GRT Gaz, GRDF, La Poste, la RATP, la SAUR, la SNCF, SPIE, l'UGAP, Vinci et Veolia.

Egalement à noter, le super-bonus de 5000€ a été confirmé pour tout achat d'une voiture dont les émissions de CO2 n'excèdent pas les 60 g/km jusqu'en 2012. Les voitures hybrides pourront également bénéficier d'un bonus de 2000€ si leurs émissions sont inférieures ou égales à 135 g/CO2/km.

A suivre:

  • Le projet de loi Grenelle 2, examiné par l'Assemblée Nationale le 4 mai 2010, prévoit de confier l'installation des infrastructures publiques de recharge aux communes ainsi qu'à leurs groupements.
  • L'État publiera en Octobre 2010 un livre vert qui :
    • regroupera les recommandations opérationnelles pour le déploiement des infrastructures publiques de recharge
    • précisera les modalités de financement prévues dans le cadre du Grand Emprunt pour aider les collectivités.

A lire également

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.

Les transports à la demande : la mobilité qui sauvera les villes ?

Le 15/09/2017

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.