L'Irlande veut aussi son plan Véhicule Electrique

15/04/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Début avril, l'Irlande a annoncé vouloir développer un parc de véhicules électriques à l'échelle de son territoire.

Le gouvernement irlandais vise ainsi un objectif de 10% de véhicules électriques en 2020. Ce qui devrait représenter 250 000 voitures vertes en circulation.

Mais d'ici là, la montée en puissance de ce plan va se faire progressivement, avec une première échéance à 2013, où l'on espère que 6000 V.E. seront déjà en circulation (2000 seront déployés en 2011, 4000 en 2012). Nissan fournirait sa Leaf dès 2011, Renault ses Kangoo ZE (mi 2011) ainsi que des pré-séries de Fluence ZE (100 modèles en 2012).

Pour permettre ce développement, le gouvernement irlandais, comme son homologue français, va proposer sur 2011 et 2012 une prime de 5000€ à l'achat, mais va également offrir en plus une éxonération des taxes à l'immatriculation de ces véhicules (ce qui représente en fonction de la cylindrée et des émissions de CO2 entre 14% et 32% du prix du véhicule).

Concernant les infrastructures, le gouvernement a signé un partenariat avec l'énergéticien irlandais ESB et Renault-Nissan. Ainsi, ESB installera 3500 stations de recharge d'ici 2011, en commençant par Dublin (déploiement des infrastructures vont d'ores et déjà débuter dans cette ville) suivi de Cork, Galway, Waterford et Limerick. En plus de ces 3500 stations, 30 stations de recharges rapides seront installées dont 9 opérationnelles d'ici fin 2010.

Les concessions de Renault-Nissan devraient également héberger des stations de recharge.

Mais pour passer de 6000 véhicules électriques d'ici 2013 à 250 000 en 2020, il faudra vendre dès 2013 au minimum 30 000 voitures par an, ce qui représente environ 16% des volumes annuels du pays. Mais si cet objectif, sans être vraiment ambitieux, n'en est pas moins audacieux, c'est que le prix de vente Europe de la Leaf et des véhicules de Renault ne sont pas encore communiqués et risquent fort de freiner les élans des acheteurs, malgré la prime et incitation déduites.

A lire également

A l’aube d’une révolution des industries de la mobilité ?

Le 30/06/2017

Depuis 2008, l’industrie automobile dans son ensemble a été traversée par une tectonique qui a redessinée la carte des acteurs.Themavision Véhicules & Mobilités est né du constat de ces premiers mouvements au sein de l’industrie automobile et d’une anticipation volontariste des recompositions à venir …

La place de la voiture demain : l'équilibre difficile du secteur automobile

Le 09/06/2017

Comment concilier des objectifs économiques et des objectifs écologiques sans faire de compromis ? L'institut Montaigne a publié ce mois-ci un rapport intitulé "Quelle place pour la voiture demain ?" et fait 10 propositions pour répondre à ces questions. Voici notre synthèse de la synthèse :-)

Dossier InOut 2018 - le meilleur des mobilités numériques

Le 02/06/2017

Rennes Métropole organise en 2018 un événement économique international qui rassemblera les professionnels du numérique et de la mobilité, et les usagers. Tous vivront l’expérience inédite d’inventer et de tester les mobilités de demain. Nous avons décidé de vous partager dans ce dossier permanent les éléments marquant de InOut 2018.