Cléode, une offre domotique simple et évolutive.

14/04/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

L’entreprise Cléode lance un nouveau kit de domotique nommé BeePack. Ce produit permet de gérer depuis son ordinateur un certain nombre d’éléments de domotique dans un objectif de sécurisation, de gestion des consommations et de commande à distance.

Le pack comporte principalement deux types d’éléments : le coordinateur UBee, et des objets communicants. Le premier est une clé USB qui va être branchée sur l’ordinateur de l’usager et qui gère, via le réseau ZigBee, l’ensemble des objets communicants installés dans la maison. Parmi ces derniers on peut trouver un capteur de mouvement ou d’ouverture de porte, un compteur de consommation électrique, un capteur de chute, un détecteur de fumée…

Pour faire fonctionner son kit, l’utilisateur branche la clé USB UBee sur son ordinateur, installe le logiciel de gestion (CleoBee), et réalise simplement la synchronisation des différents objets communicants qu’il détient afin que ceux-ci soient identifiés sur le réseau ZigBee. Il est théoriquement possible de connecter jusqu’à 400 objets. Par la suite, l’utilisateur peut facilement organiser son réseau et déterminer des actions (envoi d’email, connexion à une page web, envoi de sms…) en fonction des informations renvoyées par ses différents objets communicants. Il faut remarquer que ces derniers sont capables non seulement de parler avec le logiciel CleoBee mais aussi d'interagir entre eux.

Le protocole ZigBee, peu énergivore, permet de concevoir des objets fonctionnant sur batterie et ayant une autonomie proche d'un an, ce qui les rend particulièrement mobiles et faciles à disposer.

En définitive, l’installation d’un tel système s’avère assez simple, et permet à un proche ou un aidant technophile de paramétrer de façon relativement intuitive ses objets et de les faire interagir. De plus, grâce au module additionnel WiBee, cette gestion peut se faire à distance (l’utilisateur doit disposer d’une connexion Internet) via une interface web.

Par exemple, un capteur de chute détectant un incident pourra interroger le capteur de mouvement installé dans la pièce afin de confirmer le problème et de déclencher l’envoi d’un mail. Ces deux dispositifs coordonnés permettront de prévenir les chutes, tout en limitant les fausses alertes.

On peut imaginer, à terme, toute une gamme d’objets communicants conçus pour augmenter l’autonomie des séniors (capteurs physiologiques, de rythme cardiaque, lecteur d’étiquettes RFID…), créant de cette manière un réseau domotique complètement adapté à chaque personne.

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.