Les chaînes de pizzas à emporter cherchent de nouveaux relais

06/04/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Fortes de leur positionnement sur le créneau du dîner, des chaînes de vente/livraison de pizzas souhaitent capter un plus large panel de consommateurs en s'attaquant au segment du midi voire à la restauration en continu.

Domino's Pizza (85 % du chiffre d'affaires réalisé le soir dans la vente à emporter ou la livraison) cherche à se positionner sur le créneau du déjeuner en lançant une gamme de
5 sandwichs chauds baptisés les sandwicho's.

La Boîte à Pizza, née autour du concept de la "pizza gastronomique", se positionne quant à elle sur la restauration permanente. Pour ce faire, l'entreprise élargit son offre par des sandwichs chauds, des salades et des pâtes ; elle réorganise ses points de vente en associant un restaurant - dont la surface pourrait atteindre 200 m² - à son organisation actuelle ("point chaud" et cellule de livraison). Une unité "pilote" est en projet sur Paris.

Décryptage : Face à des consommateurs qui cherchent à manger quand ils le veulent, où ils veulent mais toujours plus vite, les différents acteurs doivent s'adapter. Il leur faut couvrir tous les moments de consommation et proposer tant des produits à emporter qu'à consommer sur place, chauds comme froids.

La pizza occupe un créneau solide. Elle est d'ailleurs un des plats chauds les plus demandés. Mais c'est également un marché très mâture qui s'essouffle. Aussi, la restauration livrée cherche de nouvelles stratégies : elle étoffe son offre, voire son concept - à l'instar de Pizza Sprint qui gagne les petites villes (10 000 habitants ou moins) où la concurrence n'existe pas.

Sources

"La Boîte à Pizza veut investir dans la restauration rapide", Les Echos, 3 février 2010. "Domino's Pizza lance les Sandwicho's", Le Chef.com, le 9 mars 2010.

Auteur Chantal Milbeo, CCI Rennes

A lire également

La tendance "Hygge" version restauration collective

Le 04/04/2018

Lors de la 6ème édition de Cantina, convention de la restauration collective, la société IBOOZT est intervenue sur le mouvement Hygge, qui permettrait de concilier la qualité de l’alimentation avec le bien-être personnel et l'efficacité professionnelle. Au Danemark, la restauration collective est passée à ce modèle...

Le kasha surfe sur la tendance sans gluten, en restauration et bientôt en GMS.

Le 30/03/2018

La tendance est à la découverte de nouveaux ingrédients qui s'immisceraient dans nos plats traditionnels pour y apporter une touche "healthy". Le sarrasin peut par exemple se prévaloir de nombreux bienfaits santé. Place aujourd'hui au kasha qui inspire à la fois des nouveaux concepts de crêperies mais également l'innovation industrielle.

La restauration, initiatrice des tendances en GMS. Quid de l'offre végétale ?

Le 14/02/2018

La restauration impulserait-elle les tendances à venir ? Et bien oui !
L'offre en GMS se flexitarise de plus en plus, à en voir toutes les innovations végétales.
Tendance loin d’être nouvelle, puisque nos grands chefs l'avaient prédite depuis longtemps...