IAA : Cure de modernisation pour les produits « minceur ».

06/04/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Les produits diététiques « minceur » marquent le pas en 2009 (-6,8% en valeur). La communication s'est étiolée alors même que la concurrence des produits de « mass-market » venait concurrencer les intervenants majeurs du secteur. Il est donc essentiel pour les différents acteurs d'innover, de revoir l'offre et la cible. Nutition-Santé, Distriborg ou encore Weight Watcher réagissent en 2010 par le biais de promotions, le prix étant un critère de choix essentiel en temps de crise.

Ces entreprises modernisent également leurs gammes. Les packagings sont revisités : innovations sur les conditionnements afin d'adapter les produits au nomadisme, modernisation des chartes graphiques et des codes-couleur. Les recettes sont retravaillées pour plus de gourmandise. Le service est renforcé par des conseils et des offres complémentaires de coaching via internet.

Décryptage : Historiquement, les femmes se sont toujours privées pour être belles et minces. Mais aujourd'hui les notions de plaisir et de gourmandise redeviennent essentielles. Les consommatrices, et plus particulièrement les actives, se préoccupent davantage de leurs envies. Elles ont suffisamment de contraintes, le repas ne doit donc pas être synonyme de privation, de frustration comme c'était le cas avec les anciennes formules hyper-protéinées. En misant sur les ex-interdits en diététique -sandwichs, fromages et charcuteries, barres gourmandes ou plats en sauce- les marques devraient renforcer la fidélité de leurs consommatrices voire capter une cible plus jeune.

Sources

"L'offre minceur mise sur la gourmandise", Point de Vente, 22 février 2010

Auteur Stéphanie Le Donge, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Innover sur le segment de la minceur : Coca-cola Plus, le brûleur de graisses ?

Le 18/05/2017

Partout dans le monde, les politiques font la chasse aux calories, accusant divers produits, dont les sodas, de l’épidémie d'obésité. Charge aux industriels d'être proactifs et, avant toute coercition, de s'adapter tantôt par des stratégies de reformulation, tantôt par des actions de communication ou d'éducation nutritionnelle. Cas de la minceur...

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.

Eaux de bouleau, d'érable, de bambou... Les stars des eaux santé !

Le 20/04/2017

Après l'eau de coco, de nouvelles eaux surfent sur la vague naturelle voire élémentaire. Utilisées depuis des millénaires à des fins médicinales, les eaux de bouleau, d'érable et de bambou apparaissent en grande consommation. Sur quelles promesses marketing s'appuient les marques pour investir le secteur boisson ?