IAA. Léa Nature : cumuler les tendances pour assurer le succès ?

16/04/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Depuis 1 an, Léa Nature a converti 90 % de ses produits en bio.

Avec sa marque Ligne Control, elle allie les avantages du bio à ceux de la diététique minceur. En apportant le label AB, la marque rassure les consommatrices sur les ingrédients utilisés dans les produits minceur qui souffraient d'un déficit d'image qualité.

Ligne control

Parallèlement, la marque Jardin Bio vient de lancer une gamme d'épicerie asiatique composée de 32 références avec une identification forte par code couleur du pays d'origine : Japon, Thailande, Chine, Inde. L'objectif de croissance table sur les consommateurs bio qui peuvent ainsi profiter de nouvelles saveurs éxotiques.

Jardin bio
 

Décryptage : Bio + diététique et Bio + éxotique : les industriels se lancent dans des équations de tendances.

La santé et la minceur restent des valeurs sures. Les saveurs venues d'ailleurs se développent. Le bio est la tendance incontournable qui colorie de vert nombre de packagings dans les rayons.

De telles additions sont-elles des gages de réussite ? La santé et le bio prennent leurs racines dans la volonté de se faire du bien et peuvent se combiner dans les développement des produits minceur. Mais le consommateur qui souhaite s'évader en allant chercher des saveurs du bout du monde est-il forcémment concerné par les valeurs véhiculées par le bio ?

Dans les évolutions de tendances de consommation, la somme 1+1 ne fait pas toujours 2.

Sources

"Léa Nature jour la carte du bio certifié", Points de Vente, 22 février 2010. "L'invitation au voyage gourmand Jardin Bio", Points de Vente, 22 mars 2010.

Auteur Catherine Miniot, CCI Ille et Vilaine

A lire également

Afficher le prix producteur/fournisseur : de l’exception au standard de demain !

Le 09/10/2017

Les petits ruisseaux feront les grandes rivières… A l’heure où la guerre des prix fait encore débat autour de « qui paye quoi ? » et « qui est le plus gros méchant loup ? », afficher le prix producteur ou fournisseur réengage le dialogue autour d’un prix consommateur "juste" pour échapper (enfin) à la course au prix "le plus bas"…

Ooho encapsule l’eau dans une membrane biodégradable aux algues

Le 18/09/2017

Ooho marque les esprits et connait déjà un gros succès sur les réseaux sociaux avec une capsule d’eau comestible et durable sous forme de bulle biodégradable. Elle fait de l’ombre aux bouteilles en plastique, ouvrant des perspectives d’évolution des pratiques de consommation d’eau, à commencer par les usages nomades ou sportifs...

En quoi le consommateur bio diffère du consommateur de produits conventionnels ? Etude Bionutrinet

Le 06/09/2017

En quoi manger bio est-il différent de ne pas manger bio ? Les consommateurs sont-ils plus ou moins riches, plus ou moins urbains ou plus cools que les autres ? La web-BD de Bio Consom'acteurs issue de l'étude Bionutrinet montre que la réalité est bien plus complexe, qu'il n'existe pas une mais de nombreuses façons de consommer bio...