Automobile : l'Etat co-financera 7 projets labellisés par les pôles de compétitivité

26/03/2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Dans le cadre d’un 9ème appel à projets « pôle de compétitivité », le gouvernement annonce le financement de 75 nouveaux projets collaboratifs de recherche et développement pour 91 millions d’euros, dont 6 concernent directement les pôles de compétitivité automobiles.


 
2 projets labellisés par le pôle "véhicules du futur"
  • 3F3 : le projet porte sur la flexibilité du fret ferroviaire, et a pour objectif le développement d’un module énergétique hybride diesel électrique.
    Financement : 3,3 millions d’€ (feder + collectivités locales). Il est porté par Alstom et est également labellisé par le pôle I-trans.
  • ADN : le projet vise à développer des outils logiciels pour augmenter la qualité de la productivité dès la conception par simulation numérique «Hautement Productive». D’un montant de 5,5 M€, ce projet sera cofinancé avec les collectivités locales franc-comtoises et le FEDER, porté par l’entreprise DPS (Digital Product Simulation) à Croissy sur Seine (78), et associée à un consortium d’entreprises (en région PSA Peugeot Citroën, Faurecia). Le projet est labellisé également par 2 autres pôles I-trans et system@tic

Ancre retour

 
4 projets labellisés par le pôle mov'éo
  • AVELEC : l’objectif de ce projet est de réduire les impacts acoustiques dans l’environnement des véhicules électriques. Livrable : outils numériques pour la conception vibro-acoustique des GMPE (Groupes Motopropulseurs Electriques).
    Partenaires : VIBRATEC, Renault, CEDRAT, ADETEL-Equipement. Egalement labellisé par le cluster lutb 2015.
  • ORIANNE : Le projet porte sur le développement d’un outil numérique destiné à l’étude des nouvelles technologies de groupes Motopropulseurs (G.M.P. essence, diesel, électrique et hybride).
    Partenaires : FH-Electronics, Aboard Engineering Renault. Egalement labellisé par le pôle Aérospace Valley.
  • QUASPER R&D : Le projet vise à définir les éléments scientifiques et techniques d’une future plateforme de Qualification/Certification des Systèmes de Perception actifs.
    Porteur : THALES. Partenaires : SOPEMEA, CITILOG, CIVITEC, DURAN, STMicroelectronics, ERTE, HGH Sagem Sécurité, Valeo, AKKA. Egalement labellisé par le pôle System@tic.
  • SURAL-HY : Le projet est consacré au développement d’une solution technologique innovante associant hybridation et suralimentation électrique pour améliorer la consommation des moteurs essence. La recherche est centrée sur l’association d’un compresseur d’air électrique (e-Charger), visant à suralimenter le moteur à bas régime, avec un système de récupération d’énergie électrique au freinage.
    Porteur : Valeo. Partenaires : Renault, THY-Engineering. Egalement labéllisé par le pôle I-trans.

Ancre retour

 
1 projet labéllisé par le pôle I-trans concernant le domaine automobile
On notera également le projet MATSIESA 2, labellisé par le pôle I-trans, qui traite de la formulation et mise en forme des matériaux de garniture pour habitacle automobile : planche de bord, portières. L’objectif est de développer une nouvelle combinaison
matériau-procédé plus performante pour les usagers, le fabricant et l’environnemental.
Pilote : Pennel Automotive.

Ancre retour

A lire également

Voiture connectée : ZOOM sur Intel et le rachat de Mobileye

Le 17/03/2017

La voiture connectée ou voiture semi-autonome est le fruit de la collaboration des équipementiers, des compagnies de cartographie, du constructeur. Qui a ou aura le pouvoir ? Qui sera l'acteur central de ce marché ? Regardons l'impact du rachat de Mobileye par Intel dans l'environnement de la voiture connectée.

Voiture connectée : qui gagnera la bataille ? Cartographie ? ADAS ? Constructeurs ? - ZOOM sur Mobileye & HERE

Le 10/03/2017

La voiture connectée ou voiture semi-autonome est le fruit de la collaboration des équipementiers, des compagnies de cartographie, du constructeur. Qui a ou aura le pouvoir ? Qui sera l'acteur central de ce marché ? Regardons les liens tissés par Here, pour la cartographie, et Mobileye, pour la capture de l'environnement du véhicule.

Décret - Véhicules à faibles et très faibles émissions : Quels véhicules sont concernés ? Où ? Quand ?

Le 23/02/2017

La législation française en matière de définition des véhicules propres évolue dans le cadre d'une procédure voulue plus transparente. Après une consultation publique par le Ministère de l'Environnement (MEEM), les décrets qui définissent les véhicules à faibles et à très faibles émissions sont sortis.